Skyfal pas mort !

par

En attendant de savoir ce qui se passe, Araucan et moi-même avons décidé d’établir temporairement Skyfal ici. Ci-dessous un message d’Araucan (en attendant que j’arrive à lui ouvrir un accès ici).

Ben.

Le site de Fred connaît des difficultés en ce moment et il n’est plus accessible. Nul doute que lorsque Fred sera de retour, l’adresse skyfal.fr reprendra. Comme beaucoup d’entre vous, nous sommes des accros du site, de ses discussions parfois enflammées, parfois très très sérieuses (si, si malgré tous les quolibets dont les sceptiques sont parfois affublés), de ses nouvelles fraiches et de ses railleries. Avec Ben, nous nous proposons de faire l’intérim, que l’on espère le plus court possible, du site Skyfal avec des billets, des discussions, les nouvelles du RCA et du monde bien particulier qui l’entoure. Comme d’hab, quoi !

Ce n’est pas une erreur 403 qui va nous arrêter ….

Faites passer la nouvelle !

Araucan.

About these ads

28 Réponses to “Skyfal pas mort !”

  1. the fritz Says:

    Le serveur a compris la requête, mais refuse de la satisfaire.

    D’ici qu’il nous demande un cachet d’aspirine parce qu’il a mal à la tête…

  2. Myke Says:

    Merci pour cette initiative.
    Voir l’intervention de Vincent Bénard
    http://www.lepost.fr/article/2010/01/20/1898327_le-site-skyfal-indisponible-lettre-ouverte-au-dirigeant-de-free-xavier-niel.html

  3. Marco33 Says:

    Chez Free,
    ils n’ont pas tout compris…..

    Soit il s’agit d’un pb technique, cette durée d’indisponibilité n’est pas un bon signe de qualité envoyé aux internautes.
    Soit il s’agit d’un "ménage interne" et qu’ils considèrent que Skyfal ne respecte pas leur charte (que je ne connais pas), ils feraient mieux d’expliquer en quoi ce site ne la respecte pas.
    Soit plus grave, un cas de censure : option que je n’envisage guère car il s’agirait alors d’une grave erreur de communication, vu le buzz qui s’étend…

    En tout cas, Free prend une claque…. et même s’il s’agit d’une erreur malheureuse, cela ne sera pas sans conséquence sur leur image ! Chaque heure qui passe sans retour du site Skyfal, fait étendre une tâche d’huile bien grasse et sale sur le sérieux et/ou l’objectivité de ce fournisseur d’accès internet!

  4. Patrick Bousquet de Rouvex Says:

    Merci de ne pas lâcher la rampe, au moment où des bonnes nouvelles arrivent des glaciers Himalayens ! D’a

  5. Patrick Bousquet de Rouvex Says:

    Je disais : d’autres vont certainement suivre, n’en doutons pas !

  6. miniTAX Says:

    Je voudrais pas dire mais l’ergonomie de wordpress ou d’overblog, c’est vraiment à ch.er par rapport à celui de skyfal !
    JE VEUX son retour, quiiinnn !
    Mais bon, je ne m’en fais pas trop, c’est pas la première fois que ça arrive (cf la raison pourquoi skyfaLL a été transformé en skyfaL).

  7. Marot Says:

    Ah, le bout du tunnel serait-il proche ?

    Pour garder les bonnes habitudes, ci-dessous un texte disponible en .doc avec les liens.

    La baudruche de la fonte des glaciers de l’Himalaya est enfin percée.
    Y a-t-il un pot de confiture ?
    Qui a les doigts dedans ?

    Petit historique de l’affaire.

    En 2007 l’AR4 WG2 du GIEC, WG2, Chapitre 10, page 493 contient :
    "Glaciers in the Himalaya are receding faster than in any other part of the world (see Table 10.9) and, if the present rate continues, the likelihood of them disappearing by the year 2035 and perhaps sooner is very high if the Earth keeps warming at the current rate. Its total area will likely shrink from the present 500,000 to 100,000 km2 by the year 2035 (WWF, 2005)"
    Les glaciers de l’Himalaya reculent plus rapidement que dans n’importe quelle autre partie du monde (voir table 10.9) et, si le rythme continue comme actuellement, la probabilité qu’ils disparaissent en 2035 et peut-être plus tôt, est très grande si la Terre continue à se réchauffer au rythme actuel. Sa surface totale passera probablement de 500.000 km2 à 100.000 km2 en l’an 2035 (WWF, 2005).

    Le glaciologue autrichien Georg Kaser dit avoir fait observer que ce doit être une coquille. Il n’en est pas tenu compte.
    Il faut noter que la référence WWF2005 ne figure ni dans le premier jet ni dans le second. Elle a été ajoutée par un anonyme après que le représentant japonais ait demandé des références dans la seconde révision.
    Les rapports préliminaires et les observations sont disponibles ici.

    L’affaire resurgit il y a quelques semaines dans le blog de R. Pielke Sr sous la forme d’un papier invité de Madhav Khandekar après que John Nielsen-Gammon professeur à l’université du Texas et Climatologue d’État du Texas et J. Graham Cogley, glaciologue au Département de géographie de l’université de Trent dans l’Ontario, aient mené une enquête sur l’origine de cette affirmation.
    Ils ont trouvé la première source, le rapport WWF2005 qui contient
    Working Group on Himalayan Glaciology (WGHG) of the International Commission for Snow and Ice (ICSI) stated: “glaciers in the Himalayas are receding faster than in any other part of the world and, if the present rate continues, the livelihood of them disappearing by the year 2035 is very high”
    Le groupe de travail de glaciologie de l’Himalaya (WGHG) de la commission internationale pour la neige et la glace (ICSI) a déclaré: «Les glaciers de l’Himalaya reculent plus rapidement que dans toute autre partie du monde et, si le rythme actuel se poursuit, les moyens de subsistance qu’ils aient disparu d’ici l’an 2035 est très élevé"

    La référence WGHG est inconnue mais un document de travail pour l’UNESCO de 1996. (Kotlyakov, V.M., 1996, The future of glaciers under the expected climate warming, 61-66, in Kotlyakov, V.M., ed., 1996, Variations of Snow and Ice in the Past and at Present on a Global and Regional Scale, Technical Documents in Hydrology, 1. UNESCO, Paris (IHP-IV Project H-4.1)
    contient page 66
    "The extrapolar glaciation of the Earth will be decaying at rapid, catastrophic rates – its total area will shrink from 500,000 to 100,000 square kilometres by the year 2350.".
    La glaciation hors pôles de la Terre décroîtra à un rythme rapide, catastrophique – sa surface totale se rétrécira de 500.000 à 100.000 km² aux environs de l’année 2350."

    La cause paraît entendue que l’on peut résumer ainsi :

    L’auteur principal (lead author) du chapître de l’AR4 Murari Lal professeur à l’université du Pacifique Sud, Îles Fidji, et maintenant directeur et président du CESDAC (organisme privé sans but lucratif indien) ainsi que les réviseurs ont laissé passer une coquille. Il est toutefois étrange que la citation WWF2005 ne soit venue qu’au bouclage.

    Il tente de s’en dépatouiller comme écrit dans Science :
    "Le spécialiste de l’atmosphère Murari Lal [...] auteur principal et coordinateur du chapitre sur l’Asie du rapport 2007 du GIEC, rejette l’idée que le GIEC était en dehors de la plaque à propos des glaciers Himalayens. Mais il reconnaît que l’équipe des 10 auteurs du rapport en question, s’est basée sur des travaux non publiés en ce qui concerne l’état des glaciers.
    La délégation Indienne a fait objection à cette rédaction du rapport, se souvient Lal, mais ce texte a bénéficié d’une large approbation lors de la session plénière du GIEC"

    Mauvaise attitude, entêtement, impéritie. Bref, pas bien du tout mais pas pendable.

    Note : les § ci-dessus doivent beaucoup à J. Martin (pensée-unique).

    L’affaire rebondit.

    Richard North lève le lièvre caché et R. Pielke Jr en fait un excellent résumé.
    Il existe une autre source plus ancienne sur la fonte, catastrophique évidemment, des glaciers de l’Himalaya. Il s’agit de Syed Haisnan glaciologue peu connu, professeur en ce temps là à l’université Jawaharlal Nehru à Delhi. Il avait dit en 1999 que les glaciers de l’Himalaya disparaitraient « dans 40 ans » à Fred Pearce, journaliste du New Scientist, lequel, ravi, avait rapporté la chose dans son journal. Haisnan dit aujourd’hui que c’était paroles en l’air pas fondées sur des études et qu’en plus il n’avait pas dit vraiment cela.

    L’affaire est-elle close ? pas du tout.

    Elle n’est pas close parce que le GIEC a publié la chose en 2007 et que c’est devenu une vérité reprise abondamment.

    C’est là que Pachauri a monté de quoi en profiter grassement et en faire bénéficier Haisnan qui avait bien travaillé.

    En effet, l’inquiétude sur ces pauvres glaciers a suscité des vocations.
    La commission de Bruxelles a lancé un « grand programme » de trois ans doté de 3 millions d’euros nommé High Noon .
    La Carnegie Corporation de New York finance elle aussi à hauteur de 500 000 $. L’ université d’Islande a reçu des fonds indiens pour s’associer à TERI sur le sujet et l’université d’Ohio y travaille aussi.

    Cela fait une pluie d’euros et de dollars qui tombent chez qui ? chez TERI dirigé par Pachauri. Et où travaille maintenant Sayed Haisnan ? chez TERI où il a été recruté comme « senior fellow ».

    On peut maintenant comprendre beaucoup de choses.
    Tout vient des deux ou trois phrases de l’AR4. Qui les a écrites ? mystère.
    Au départ elles sont sans source, évidemment citer le New Scientist ferait désordre. Le gouvernement japonais fait sa demande. Crac, arrive WWF2005 au dernier moment.

    L’inquiétude fait son chemin en Inde. Le ministère de l’environnement demande un rapport indépendant qui conclut à l’opposé. Pachauri monte alors au créneau avec hargne , c’est de la « science vaudou », de la « science pour écolier », le ministre est « arrogant ». Eh oui, en pleines négociations financières, cela fait tache.

    Il faut comprendre cet homme, à quoi servirait sa présidence du GIEC sans tout cela.

    P.S. un représentant de TERI figure dans le conseil du CESDAC.
    Ces deux organisations émargent au CDM (clean development mechanism) asiatique, voir http://www.reeep.org/file_upload/8_tmpphparI1bx.pdf

  8. scaletrans Says:

    Re bonjour les amis et merci à l’hébergeur provisoire. Je fais circuler le lien qu’Araucan vient de me communiquer.

    à Marot:
    Excellente synthèse d’une malversation supplémentaire des acteurs de la FARCE.

  9. Marot Says:

    Complément :

    Suis-je sot d’avoir oublié qu’aux dires unanimes, nous avons en France un "immense" glaciologue, vice-président du GIEC, le sire Jouzel.

    Comment se fait-il, je vous le demande, qu’il n’ait pas vu la bourde sur l’Himalaya ?

    Ah, vous me dites qu’on lui a dit de se taire et que c’était une "manip" pour faire rentrer du blé ?

    Non, je ne peux pas vous croire.

  10. Abitbol Says:

    Libé à repris l’info hier après tout le monde, à la façon d’un fanzine et non d’un quotidien nationale.
    Quelquefois, c’est un peu triste de se rendre compte que pour notre pays, c’est plié.
    - électricité plus chère aux heures de pointe parce que notre parc nucléaire a été laissé à l’abandon…
    - taxe carbone en juillet
    - médias béniouioui
    - quasi consensus politique à propos du RCA

  11. ardeche07 Says:

    Ce qu’il a d’agaçant avec ces grosses boulettes du GIEC (les glaciers ici, la crosse de hockey autrefois) c’est que ces fausses infos sont relayées par tous les médias, influencent la pensée des lecteurs, puis ensuite on s’appercoit que ce ne sont que des conneries, mais personne en parle et les gens croient toujours à la FARCE … ça m’ennerve ….

  12. araucan Says:

    @abitbol

    Mais dans le Monde d’aujourd’hui, l’ozone revient au premier plan et détrône le CO2 !

  13. Marot Says:

    @araucan
    J’ai cessé de m’intéresser à l’ozone troposphérique quand j’ai lu il y a plusieurs années que
    1) ses concentrations les plus importantes étaient décelées sur la forêt de Rambouillet;
    2) que cela provenait de "précurseurs" : industries, gaz d’échappement;
    et qu’un "climatologue" m’a expliqué que cela venait de Parisd.
    Je n’ai pu que lui dire qu’il avait tout faux parce que Rambouillet est tout sauf sous des vents venant de Paris.

    À la réouverture de skyfal, il faudra s’intéresser de près à la vague de truandages d’USHCN passant de v1 à v2 en modifiant systématiquement les données brutes (raw data).

  14. ardeche07 Says:

    Je vous recommande d’acheter et de montrer à votre entourrage le "Nouveau DETECTIVE" le magazine qui sort les mercredis.
    Celui d’hier est incroyable, une double page aux pages 30 et 31 qui reprend tout ce que l’on dit sur SKYFAL, très bien fait et très encourrageant !

  15. araucan Says:

    Tiens , c’est vraiment marrant cela ….

    @Marot

    OK , je pense que sur cet aspect on peut rôder un discours. Sur le site néerlandais, trouve-t-on les données brutes pour l’Europe ou seulement les homogénéisées…

  16. chria Says:

    Bonjour à tous et vive skyfal en espérant que tout revienne à la normal.
    Quelqu’un devrait faire une sauvegarde du site par précaution quand skyfal sera revenu afin de ne pas perdre le travail. Avec un aspirateur ça marcherait non ? Je connais pas trop les techniques.

  17. Astre Noir Says:

    Encore une nouvelle :

    L’année 2009 a été la plus chaude après 2005 depuis 1880 d’après la NASA :

    http://www.liberation.fr/terre/0101615124-la-derniere-decennie-est-la-plus-chaude-jamais-enregistree-selon-la-nasa

  18. Marco33 Says:

    Et voilà que la bombe des glaciers himalayens continue de faire des ravages !! Lire sur LCI :
    http://lci.tf1.fr/science/environnement/2010-01/ces-bourdes-a-repetition-qui-minent-le-giec-5649465.html
    L’édifice se lézarde…….
    Le réchauffisme va passer de mode…mais nous avons les noms de nos zélateurs intégristes…Et on ne les oubliera pas !

  19. rageous Says:

    J’ai pensé à vous en écoutant la tête au carré, l’émission SCIENTIFIQUE de fRance inter, des lycéens de terminal S en visite au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement, accompagné de Marc Delmotte et François-Marie Bréon, quelques échanges et mises en relief avec en prime un extrait d’émission avec un Allègre qui s’énerve.
    Quand on est climato-réaliste (j’aime bien ce nouveau qualificatif) on sent qq gènes dans les exposés de ces spécialistes, ils s’adressent à des jeunes qui semblent plutôt informés mais peut-être pas encore assez armés pour tenir tête sur de tels sujets.
    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/lateteaucarre/

  20. rageous Says:

    Ah, merci à Ben de faire l’interim pour Skyfal !

  21. scaletrans Says:

    On me dit qu’il y a eu une interview percutante d’un membre de l’Académie des Sciences sur Radio Courtoisie. Quelqu’un sait-il comment la retrouver et l’enregistrer ?

  22. scaletrans Says:

    Une petite indication sur ce qui nous attend ?

    http://h16.free.fr/wordpress/index.php/2010/01/25/1104-censure-et-chaussettes-sales

  23. piloteamn Says:

    Les grenouilles se lassant
    De l’état démocratique,
    Par leurs clameurs firent tant
    Que Jupin les soumit au pouvoir monarchique.
    Il leur tomba du ciel un roi tout pacifique:
    Ce roi fit toutefois un tel bruit en tombant,
    Que la gent marécageuse,
    Gent fort sotte et fort peureuse,
    S’alla cacher sous les eaux,
    Dans les joncs, les roseaux,
    Dans les trous du marécage,
    Sans oser de longtemps regarder au visage
    Celui qu’elles croyaient être un géant nouveau.
    Or c’était un soliveau,
    De qui la gravité fit peur à la première
    Qui, de le voir s’aventurant,
    Osa bien quitter sa tanière.
    Elle approcha, mais en tremblant;
    Une autre la suivit, une autre en fit autant:
    Il en vint une fourmilière;
    Et leur troupe à la fin se rendit familière
    Jusqu’à sauter sur l’épaule du roi.
    Le bon sire le souffre et se tient toujours coi.
    Jupin en a bientôt la cervelle rompue:
    «Donnez-nous, dit ce peuple, un roi qui se remue.»
    Le monarque des dieux leur envoie une grue,
    Qui les croque, qui les tue,
    Qui les gobe à son plaisir;
    Et grenouilles de se plaindre.
    Et Jupin de leur dire:« Eh quoi? votre désir
    A ses lois croit-il nous astreindre?
    Vous avez dû premièrement
    Garder votre gouvernement;
    Mais, ne l’ayant pas fait, il vous devait suffire
    Que votre premier roi fut débonnaire et doux
    De celui-ci contentez-vous,
    De peur d’en rencontrer un pire.»

    Jean de la Fontaine

  24. Marot Says:

    Quelques conséquences de l’Himalayagate

    Un certain nombre de personnes ont pris les affirmations du GIEC pour argent comptant.
    Voici ce que cela donne :

    http://rstb.royalsocietypublishing.org/content/365/1537/61.full
    Food security: contributions from science to a new and greener revolution
    Par John Beddington
    Extrait
    Also impacting on food production in Asia is the potential loss of dry-season Himalayan glacial meltwater, on which hundreds of millions of people in the Indian sub-continent and China are dependent. These glaciers are expected to lose 80 per cent of their volume by 2035 (Stern 2006; IPCC 2007; Xu et al. 2009).

    http://www3.interscience.wiley.com/journal/122385954/abstract?CRETRY=1&SRETRY=0
    The Melting Himalayas: Cascading Effects of Climate Change on Water, Biodiversity, and Livelihoods
    JIANCHU XU, R. EDWARD GRUMBINE, ARUN SHRESTHA, MATS ERIKSSON, XUEFEI YANG, YUN WANG, AND ANDREAS WILKES

    Abstract: The Greater Himalayas hold the largest mass of ice outside polar regions and are the source of the 10 largest rivers in Asia. Rapid reduction in the volume of Himalayan glaciers due to climate change is occurring. The cascading effects of rising temperatures and loss of ice and snow in the region are affecting, for example, water availability (amounts, seasonality), biodiversity (endemic species, predator–prey relations), ecosystem boundary shifts (tree-line movements, high-elevation ecosystem changes), and global feedbacks (monsoonal shifts, loss of soil carbon). Climate change will also have environmental and social impacts that will likely increase uncertainty in water supplies and agricultural production for human populations across Asia. A common understanding of climate change needs to be developed through regional and local-scale research so that mitigation and adaptation strategies can be identified and implemented. The challenges brought about by climate change in the Greater Himalayas can only be addressed through increased regional collaboration in scientific research and policy making.

  25. Quand les arguments du GIEC fondent plus vite que les glaciers « Le Mythe climatique / Skyfal Says:

    [...] des glaciers de l’Himalaya : merci à Marot pour les textes ci-dessous, mis en commentaires sur un autre fil et ici rassemblés dans ce billet dédié. (Désolé, il semble que WordPress n’ait pas de [...]

  26. boileau Says:

    Merci de reprendre j’espère provisoirement le flambeau, nous sommes à un virage intéressant où l’approche scientifique va nous ramener vers plus de vérité

  27. williams Says:

    bonjour,

    Plus de 2 semaines apres les pb de Skyfal etonnant que ca ne fonctionne plus, qu’on a plus d’infos….
    :-(

    Williams

  28. pecqror Says:

    Plutot 3 semaines, depuis le 18 janvier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: