Contributions

Merci de faire vos propositions de texte et/ou de traduction dans les commentaires de ce fil.

42 Réponses to “Contributions”

  1. Manu95 Says:

    Salut,

    Voilà le lien vers le document ODT demandé.

    Le fichier ne pèse que 19 Ko. N’étant pas familier de WordPress, je vous laisse le soin de vérifier la mise en page.

    http://perso.latribu.com/rocky2/screen/GW_collapse-Ph_Stott_(Fr).odt

    Cordialement,

    Jean-Claude

  2. Benoît Rittaud Says:

    Merci beaucoup Manu95. Votre traduction est en ligne ici :
    http://lemytheclimatique.wordpress.com/2010/02/01/rechauffement-climatique-l’effondrement-politique-et-economique/

  3. Manu95 Says:

    Un nouveau polluant bien plus grave et plus dangereux pour l’environnement que le CO2 a été découvert, mais personne n’en parle !

    Environmental Impact of Dihydrogen Monoxide

    Due in part to its widespread use in industry, Dihydrogen Monoxide (DHMO) is involved in many environmental incidents each year. While most are unavoidable given current technology, there can be little doubt that the presence of DHMO in each significantly increases the negative impact to the environment.

    Dihydrogen Monoxide – DHMO Homepage

    WELCOME

    Welcome to the web site for the Dihydrogen Monoxide Research Division (DMRD), currently located in Newark, Delaware. The controversy surrounding dihydrogen monoxide has never been more widely debated, and the goal of this site is to provide an unbiased data clearinghouse and a forum for public discussion.
    Explore our many Special Reports , including the DHMO FAQ , a definitive primer on the subject, plus reports on the environment , cancer , current research , and an insider exposé about the use of DHMO in the dairy industry .
    The success of this site depends on you, the citizen concerned about Dihydrogen Monoxide. We welcome your comments and suggestions.

    Send us your feedback!

    Due to the high volume of email we receive, we may not be able to reply to every letter. However, we do read them all.

    Traduction rapide :

    BIENVENUE

    Bienvenue sur le site Web de la Division de Recherche sur le Monoxyde de Dihydrogène (DMRD), actuellement situé à Newark, Delaware. La controverse entourant le Monoxyde de Dihydrogène n’a jamais été plus largement débattue, et l’objectif de ce site est de fournir un centre d’échange des données impartiales et un forum de discussion publique.
    Découvrez nos nombreux rapports spéciaux, y compris la FAQ Monoxyde de Dihydrogène, une vraie première sur le sujet, ainsi que des rapports sur l’environnement, le cancer, la recherche actuelle, et un exposé d’initié sur l’utilisation du DHMO dans l’industrie laitière.
    Le succès de ce site dépend de vous, citoyen préoccupé par le monoxyde de dihydrogène.

    Nous attendons vos commentaires et suggestions.

    Envoyez-nous votre avis !

    En raison du volume élevé de messages que nous recevons, nous ne sommes pas en mesure de répondre à chaque lettre. Mais nous les lisons toutes.

    Source : http://www.dhmo.org/

  4. araucan Says:

    Merci d’avoir ressorti cette bonne blague !

  5. Manu95 Says:

    Mais non, c’est pas du tout une blague… le monoxyde de dihydrogène ou hydroxyde d’hydrogène ou encore acide hydrique est très dangereux. C’est une substance très complexe aux propriétés étonnantes, tout à fait hors du commun.

    En effet, il suffit d’un seau d’EAU pour noyer quelqu’un.

  6. Manu95 Says:

    @Benoît
    Sur la Présentation du blog, mon radar a découvert un viol de Laure Tograff dans le troisième paragraphe :
    "les émissions d’origine humaine de gaz carbonique (et plus généralement de gaz dits à effet de serre) seraient responsable…"

  7. Benoît Rittaud Says:

    Phaute corrigée. Bravo à votre radar impitoyable, et merci à vous.

  8. scaletrans Says:

    @ Manu 95
    Parmi les ouvrages scientifiques, il y celui de Miskolczi sur la saturation de l’effet de serre: http://www.met.hu/idojaras/IDOJARAS_vol111_No1_01.pdf
    Il est assez ardu, mais fort intéressant, et, pour ma part, je suis persuadé que c’est l’explication (de l’effet de serre tout au moins, pas de la variabilité climatique). Le titre à lui seul est un exposé de la théorie.
    Par ailleurs, j’avais traduit avec d’autres contributeurs pour Skyfal l’ouvrage de Gerlich & Tscheuschner, mais il n’avait jamais été mis en ligne. J’ai conservé mon travail (les deux tiers environ).

  9. Manu95 Says:

    @scaletrans
    J’ai téléchargé le PDF de l’ouvrage de Miskolczi et j’y ai jeté un rapide coup d’œil. Quarante pages bourrées de figures et de formules, cela ne va pas être évident à traduire.
    Je vais voir si mon programme OCR préféré (Fine Reader) peut récupérer le texte et les "images" pour avoir quelque chose d’exploitable.
    Il faudra sans doute s’y mettre à plusieurs parce que je suis un ex-chimiste, pas du tout physicien, et la thermodynamique n’a jamais été ma tasse de thé, pas plus que la chimie physique d’ailleurs.

  10. Benoît Rittaud Says:

    @scaletrans & Manu95 :

    D’accord pour Miskolczi et pour G&T, si vous vous en sentez le courage (et si, au besoin, de bonnes âmes se proposent de vous épauler).

  11. Manu95 Says:

    C’est bien ce que je craignais. J’ai pu récupérer sans problème le texte "normal" les graphiques, mais les formules et les nombreux caractères très spéciaux ne passent pas.

    Franchement je me demande si cela vaut la peine de s’esquinter à essayer de traduire ce truc que, à mon avis, personne n’aura le courage d’éplucher tant c’est rebutant à lire et surtout à comprendre.

  12. Manu95 Says:

    @Benoît Rittaud & scaletrans
    N’ayant pas de programme pour éditer un doc PDF, je suis obligé de le scanner et c’est là que ça coince méchamment :
    1. le texte normal est parfaitement reconnu, mais mon programme d’OCR se prend les pieds dans le tapis avec tous ces caractères exotiques : des "tau" avec chapeau, avec barre de moyenne au-dessus ou une tilde, etc.
    2. les formules à coucher dehors, je peux les capturer et les insérer sous forme d’images au prix d’acrobaties de mises en page.
    3. mais cela ne correspondrait pas aux explications dans le texte

    Je ne me sens donc pas capable de récupérer un document de travail en anglais que je pourrais alors traduire.

  13. araucan Says:

    Envoyez le moi, je peux essayer de le transformer en txt (mais sans garantie avec les formules).

  14. Manu95 Says:

    @araucan
    Ce n’est pas le texte normal qui me pose problème. Il a été très bien reconnu, y compris le formatage et la mise en page, sauf quand il y a des variables exotiques et des formules dans la phrase. Le document OpenOffice Writer ODT sur lequel je travaille est correct à plus que 90 %

    J’ai continué le travail de fourmi cette nuit : essayer de corriger le mieux possible les variables dans le texte même. Le problème, comme dit plus haut c’est qu’on y trouve des lettres grecques avec accent, indice et exposant, qui se ressemblent donc très fort et ont mal reconnues par le programme d’OCR (Optical Character Recognition).
    Pour tout compliquer, l’OCR a mis parfois l’exposant avant l’indice ou l’inverse.

    On ne trouvait pas cela dans l’ouvrage précédent de 2004 – celui qui était renseigné par Jean Martin avant mise à jour – où ces variables avait jusqu’à deux indices séparés par une virgule, mais pas d’accent tordu (chapeau, barre en haut ou tilde).
    J’ai encore la copie de cet ouvrage, mais hélas aussi en PDF. Arrgh !

    Je suis têtu et j’ai pas mal de patience, sinon je n’aurais pas pendant plus d’un an corrigé le dictionnaire Myspell en français du vérificateur orthographique qu’utilisait OOo et les programmes Mozilla jusqu’en en 2007 avant de voir pirater mon travail et de laisser tomber.

    Je vais donc continuer seul quelque temps encore. Je passerai la main quand j’aurai atteint mon niveau d’incompétence (principe de Peter ?).
    La suite OpenOffice comprend un programme OpenOffice Math de création et édition d’équations et de formules scientifiques, mais je ne l’ai jamais utilisé et je connais pas son fonctionnement. C’est peut-être le moment de le découvrir ;)

  15. scaletrans Says:

    @ Manu95
    J’avais les mêmes problèmes que vous pour G & T, et je me suis débrouillé à faire des copier/coller des formules et ça passe très bien. Quant au niveau d’incompétence, en tant que traducteur -un temps- professionnel, je vous dirais avoir traduit de nombreux ouvrages scientifiques en n’en comprenant que le sens général et le cheminement des démonstrations. Cela n’a pas empêché les vrais scientifiques d’en comprendre le sens complet.
    La révélation fut pour moi la phrase d’un de mes amis ingénieur de Centrale qui fut un des pionniers de la machine à conditionner automatique; il me disait, dans les années 60: je serai bientôt obligé d’introduire de l’électronique dans mes machines, je ne connais pas, ma je "ferai faire".

  16. Manu95 Says:

    D’accord avec vous.

    La vraie question que je me pose, c’est "Est-ce bien utile de traduire ces deux documents ?"
    La personne suffisamment motivée pour les lire en entier, qui a sans doute une bonne culture scientifique (surtout en physique), lira de préférence le texte anglais plutôt qu’une traduction forcément imparfaite.

    HS [OT en grand-breton]
    Je me souvenais de quelque chose comme "traduttore, trattore", qui donnerait en français "Traducteur, traître".

    Ayant un doute, j’ai vérifié sur Google et j’ai trouvé l’expression exacte :

    "Traduttore tradittore…."
    Maxime italienne signifiant que le traducteur est un traître, de l’esprit de la langue, à tout le moins.

    JimboJones, corrigé par Frédéric Severino (trattore = tracteur)
    http://blogues.cyberpresse.ca/technaute/dumais/?p=1004926

  17. scaletrans Says:

    Pour ma part, je mets plus de temps (et d’énergie) à réécrire une traduction automatique qu’à traduire en direct…

  18. Manu95 Says:

    Moi aussi je pourrais tout retaper, mais alors je prends autant si pas plus de temps à corriger mes fautes de frappe plutôt que celles du traducteur (parce que je tape trop vite souvent sans regarder le clavier).
    Le problème ici est de réécrire toutes les formules avec d’autres variables si nécessaire (un peu comme l’a fait Jean Martin qui a écrit S=epT^4 pour la loi de Stephan).

  19. pecqror Says:

    Une étude israélienne indique que le niveau des mers a été variable au cours des 2500 années.
    De l’Université de Haïfa via Eurekalert
    Le niveau de la mer est en hausse et la baisse des cours des 2500 dernières années
    «La hausse et la baisse du niveau des océans sur des périodes relativement courtes n’indiquent pas de tendances à long terme. Une évaluation d’une centaines de milliers d’années montre que ce qui semble être un phénomène irrégulier aujourd’hui est en fait rien de nouveau, "explique Dr. Dorit Sivan, qui a supervisé la recherche .*
    Le niveau de la mer en Israël à varié au cours des 2500 dernières années, avec une différence de niveau de plus d’un mètre en le niveau le plus haut et le plus bas, la plupart du temps en dessous du niveau actuel. Ceci a été démontré dans une nouvelle étude supervisée par le Dr. Dorit Sivan, chef du Département des civilisations maritimes de l’Université de Haïfa.» La montée et la descente du niveau de la mer sur des périodes relativement courtes ne témoigne pas d’une tendance à long terme. Il est encore trop tôt pour conclure de l’augmentation à court terme du niveau de la mer rien ne laisse supposé qu’elle ne puisse redescente ", explique le Dr Sivan.
    L’élévation du niveau de mer est l’un des phénomènes qui a le plus d’influence sur l’humanité:Non pas parce qu’une mer montante pourrait innodé des régions littorales, mais provoque également la salinisation des eaux souterraines, la destruction accélérée des côtes et d’autres dommages.
    Selon le Dr Sivan, l’évolution du niveau de mer peut être attribuée à trois causes principales:
    - La cause mondiale – Le volume d’eau dans les océans, ce qui reflète la masse des calottes glaciaires qui sont liée au réchauffement ou le refroidissement,
    - la cause régionale — mouvement vertical de la surface de la terre, qui est généralement liée à la pression exercée sur la surface par la glace.
    - La cause locale – mouvements tectoniques verticaux.
    Comme Israël n’est pas proche des anciennes calottes glaciaires et que l’activité tectonique le long de la côte méditerranéenne est négligeable au cours de ces périodes, il peut être conclu que des changements drastiques dans le niveau des mers d’Israël sont principalement liées à l’évolution du volume d’eau.
    Dans la présente étude, à la lumière des études antérieures, le chercheur étudiant Ayelet Toker et le Dr Sivan, ont entrepris d’examiner niveau de la mer d’Israël au cours des 2.500 dernières années, basée sur les données déduites de nombreuses découvertes archéologiques côtières. Ils ont fait une sélection attentive des conclusions qui ont été fidèlement et précisément daté, et d’abord porté sur des conclusions dû aux fouilles de l’Autorité des Antiquités d’Acre, de l’époque des Croisades. Ces sondages ont révélé le niveau de la mer au cours de la période des croisades
    - Il y a seulement 800 ans : le niveau a été plus faible de 50 à 90 centimètres du niveau actuel. Les résultats de la même période de Césarée et Atlit renforcent cette conclusion. Lorsque des sites supplémentaires ont été examinés dans les périodes avant et après l’époque des Croisades, ils ont révélé des fluctuations importantes au niveau de la mer: Au cours de la période hellénistique, le niveau de la mer était d’environ 1,6 mètres plus bas que son niveau actuel; durant l’ère romaine, la niveau était à peu près semblable à celui d’aujourd’hui, le niveau a commencé à baisser de nouveau au cours de la période ancienne musulmane, et ont continué de retomber à atteindre le même niveau pendant la période des croisades, mais il y a environ 500 ans, il a de nouveau augmenté et a atteint quelque 25 centimètres plus bas que le niveau d’aujourd’hui à partir du 18ème siècle.
    "Au cours du siècle passé, le niveau de la mer en Israël a fluctué de 19 centimètres entre les niveaux les plus élevés et les plus bas. Au cours des 50 dernières années, la moyenne de l’élévation en Israël du niveau marin est de 5,5 centimètres, mais il y a aussi des époques où il a augmenté de 10 centimètres sur 10 ans. Cela dit, même une élévation rapide ou lente ne témoigne pas aux tendances à long terme. L’observation du niveau de la mer sur des centaines et des milliers d’années montre que ce qui semble être un phénomène aujourd’hui n’a rien d’anormal «rien de nouveau sous le soleil», conclut le Dr Sivan.

  20. Manu95 Says:

    Voici le lien vers l’article original
    http://www.eurekalert.org/pub_releases/2010-01/uoh-tsl012610.php

  21. Manu95 Says:

    Résister à l’hystérie sur le climat – arguments contre une politique climatique irréfléchie

    Voici le texte du document IC-Lindzen-Climat.pdf signalé par MON810.
    http://lemytheclimatique.wordpress.com/2010/02/04/effets-de-la-vapeur-deau-sur-le-climat-premiere-partie/#comment-304

    Je l’ai fait convertir en HTML, puis je l’ai remis en forme au format ODT d’OpenOffice Writer.
    Il se trouve sur mon site et y restera quelques jours le temps que vous le publiez.
    http://perso.latribu.com/rocky2/screen/IC_Lindzen-Climat.odt

  22. Araucan Says:

    Merci !

  23. scaletrans Says:

    Un petit article intéressant à traduire, quoique déjà ancien, est celui de Jaworowski sur l’inanité de l’analyse des carottages glaciaires. Je n’ai pas le lien, mais j’ai le texte.

  24. Manu95 Says:

    S’agit-il du document 38_711_science.pdf (16 pages) ?
    Il est signalé dans le Premier bonnet d’âne de mai 2008 de Pensée Unique.
    http://www.pensee-unique.fr/38_711_science.pdf

    Titre du document :
    EIRScience
    CO2 : The Greatest Scientific Scandal of Our Time
    by Zbigniew Jaworowski, M.D., Ph.D., D.Sc.
    Parution : EIR March 16, 2007

  25. scaletrans Says:

    J’ai celui-là aussi, mais celui dont je parle est plus succinct et ne parle que des carottages de glace et leur pollution rendant leur analyse non représentative. Il fait une page de 677 mots. J’ai du faire un copier/coller sur un site dont je n’ai plus la référence. Je peux vous l’envoyer si vous autorisez Benoît Rittaud à me communiquer votre adresse.

  26. Manu95 Says:

    Benoît peut vous communiquer mon adresse, mais je peux tout aussi bien la donner ici:

    m
    [point]
    potlog95
    [at]
    gmail
    [point]
    com

  27. Daniel Says:

    SURFACE TEMPERATURE RECORDS: POLICY DRIVEN DECEPTION?
    by Joseph D’Aleo and Anthony Watts

    http://scienceandpublicpolicy.org/images/stories/papers/originals/surface_temp.pdf

    ABOUT THE AUTHORS

    Joseph D’Aleo (BS, MS Meteorology, University of Wisconsin, Doctoral Program at NYU, CCM, AMS Fellow) has over 35 years experience in professional meteorology. He was the first Director of Meteorology and co-founder of the cable TV Weather Channel. Mr. D’Aleo was Chief Meteorologist at Weather Services International Corporation and Senior Editor for WSI’s popular Intellicast.com web site. He is a former college professor of Meteorology/ Climatology at Lyndon State College. He is the author of a Resource Guide on El Nino and La Nina. Mr. D’Aleo has frequently written about and made presentations on how research into ENSO and other atmospheric and oceanic phenomena has made skillful long-range forecasts possible and has helped develop statistical models using these global teleconnections which he and others use in forecasting for energy and agriculture traders. He has also studied, written and presented on the roles these cycles in the sun and oceans have played in multidecadal climate change. He is currently Executive Director of the International Climate and Environmental Change Assessment Project.

    Anthony Watts is a 25-year broadcast meteorology veteran and currently a meteorologist for KPAY-AM radio, formerly with KHSL-TV also in Chico where he was chief meteorologist from 1987 to 2002. In 2007 Watts founded SurfaceStations.org, a Web site devoted to photographing and documenting the quality of weather stations across the U.S. He also founded the very popular Watts Up With That, winner of the 2008 Weblogs Award for Best Science BlogIs the U.S. Surface Temperature Record Reliable? 128and rated #2 in Wikio’s sciences category. He is author of 129

  28. Manu95 Says:

    Présentation Powerpoint sur le Climategate

    scaletrans m’a transmis par courriel une présentation Poweroint plutôt didactique sur le Climategate en me demandant de la mettre en ligne.
    Ce que j’ai fait.

    Confirmation du dépôt par le service de dl.free.fr reçue il y a quelques minutes :

    Bonjour,

    Nous vous confirmons le dépot du fichier "climat-se-gate1.ppt" effectué sur le service http://dl.free.fr

    Votre fichier "climat-se-gate1.ppt" sera accessible à l’adresse suivante:
    http://dl.free.fr/i6KVJ88pN
    (… instructions pour l’effacement, rien que pour moi ;) )
    Nous vous rappelons que s’il n’est pas telecharge au moins 1 fois sur une periode de 30 jours, il sera effacé du service.

    A bientôt sur http://dl.free.fr

    Nous treouvons le contenu de ce diaporama très intéressant, mais je lui reproche des transitions pénibles sous OOo Impress. Quand on actionne la molette de la souris ou que l’on tape sur les touches Enter, flèches haut ou bas, parfois ça marche, parfois on ne sait si cela sert à quelque chose.
    Si un utilisateur peut remédier à ces petits défauts, qu’il ne s’en prive pas.
    L’auteur inconnu du diaporama encourage à la plus large distribution. Je ne vois pas de Copyright.

  29. Manu95 Says:

    Un site à consommer sans modération.

    Groupe d’information sur les éoliennes (La Roche-en-Ardenne) http://www.leseoliennes.be/index.htm

    Quelques dossiers très intéressants. Des articles fouillés et réalistes, faisant nettement la part des choses. Et tout cela dans un français très correct.

    Le réchauffement anthropique global en question http://www.leseoliennes.be/GHG/resumeAGW.htm
    Réchauffement de la Terre — A. de Callataÿ, Dr Ir. http://www.leseoliennes.be/histoireole/tempterre8.pdf Excellente synthèse ! C’est du belge… et du bon ! ;) sans chauvinisme aucun !
    Évaluation des Directives européennes sur les énergies renouvelables — A. de Callataÿ, Dr Ir. (5 mai 2009) http://www.leseoliennes.be/information/directivefr.pdf

    Dossier : Les éoliennes
    Histoire de la diffusion des éoliennes – Menaces sur la sécurité énergétique de l’Europe par la politique des éoliennes. http://www.leseoliennes.be/information/securenerg.pdf
    Coût de la production d’électricité par des éoliennes : http://www.leseoliennes.be/information/coutduvent.pdf
    Plus de 200 références : http://www.leseoliennes.be/information/references.htm

  30. Marot Says:

    Je vfiens de traduire intégralement de dernier post de W. Eschenbach dans WUWT en réponse à Judith Carry.

    Le voulez-vous pour publication et comment ?

    Je n’ai pas demandé d’autorisation.

    Merci

  31. Marot Says:

    P. S. Il est en .doc, je peux le mettre en .rtf ou .pdf

  32. araucan Says:

    Merci, je vais le lire (mais aussi en détail le post de Judith Carry). Mais je ne peux vous envoyer de mail que ce soir …

  33. Marot Says:

    Bien noté.

  34. Marot Says:

    Doc envoyé.

  35. araucan Says:

    Bien reçu !

  36. Manu95 Says:

    Scaletrans avait demandé un volontaire pour traduire le document suivant:

    A perfect storm is brewing for the IPCC
    The emerging errors of the IPCC’s 2007 report are not incidental but fundamental, says Christopher Booker

    http://www.telegraph.co.uk/comment/columnists/christopherbooker/7332803/A-perfect-storm-is-brewing-for-the-IPCC.html

    En français : Une véritable tempête se prépare pour le GIEC

    C’est fait. La traduction se trouve sur mon site au format .odt d’OpenOffice.org
    http://perso.latribu.com/rocky2/e-books/une_veritable_tempete-c_booker.odt

  37. MichelLN35 Says:

    J’attire votre attention sur un article de 14 p de Gerlich et Tscheuschner sur Arxiv qui traite de notre discussion à propos de Vénus.

    Un coup d’oeil de physicien et une traduction serait probablement utile
    D’avance merci.

  38. scaletrans Says:

    @ MichelLN35

    J’ai cherché, sans trouver…adresse exacte ?

  39. MichelLN35 Says:

    Voici :
    Thu, 11 Mar 2010
    [4] arXiv:1003.1508 [ps, pdf, other]
    Title: On The Barometric Formulas And Their Derivation From Hydrodynamics and Thermodynamics
    Authors: Gerhard Gerlich, Ralf D. Tscheuschner
    Comments: 14 pages (typo corrected)
    Subjects: Atmospheric and Oceanic Physics (physics.ao-ph)

    Ils parlent bien aussi de l’effet de serre sur Vénus dont la température, d’après eux ne serait pas due aux IR piégés par le CO2. Cette thèse n’est pas reconnue par Allègre dans son dernier bouquin, l’imposture climatique que je viens de terminer. Livre très intéressant mais qui maintient que l’effet de serre, dans une serre comme dans l’atmosphère pourrait être dû aux infrarouges piégés par le verre ou le CO2.

    Pour ce dernier il semble même admettre qu’il peut former une sorte de toit, comme dans une serre car la vapeur d’eau ne monterait pas aussi haut dans le stratosphère. Il ne fait pas allusion à l’effet logarithmique de la concentration.

    Par contre il rappelle vers la fin du livre (p269) que la terre a aussi connu, comme Vénus une atmosphère de CO2 à 80% avec une pression équivalent à 5000m sous la mer, avant la formation des roches calcaires où se concentre l’essentiel du carbone initial de la terre. La situation devait alors être assez voisine de celle de Vénus actuellement mais la température moyenne de 15° devait aussi exister vers 50 km d’altitude où la pression voisinait 1000mbar.

    Je pense qu’il faudrait creuser un peu la théorie physique des gaz parfaits, PV=nRT en relation avec la thermodynamique, mais c’est affaire de physicien professionnels ou amateur. Je pense que ces 14 pages traduites éclaireraient peut-être le débat.

  40. scaletrans Says:

    Je reviens un peu tard sur ce fil… Effectivement, la théorie physique des gaz parfaits est un peu au-dessus de nos moyen (les miens en tous cas!)
    Un autre papier fort intéressant, mais que je n’ai pas le temps de traduire pour l’instant est celui de Massen & Beck : Estimation of CO2 background level. Je dirais même que sont contenu est explosif !
    Peut-être Manu pourrait s’y atteler ?

  41. F. Carton Says:

    Monsieur,

    J’ai a vous soumettre une contribution scientifique sur le "réchauffement de la planète", orientée epistémologie, de la part du Pr JF FONCIN, Dr d’études honoraire à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.

    A quelle adresse puis-je vous l’envoyer ?

    Meilleures Salutations

    F. Carton

  42. Benoît Rittaud Says:

    Bonjour,
    S’il s’agit d’un document électronique, l’adresse est
    lemytheclimatique@gmail.com
    S’il s’agit d’un document papier, vous pouvez l’envoyer ici :
    Benoit Rittaud
    Université Paris-13
    Institut Galilée – LAGA
    99 avenue Jean-Baptiste Clément
    934300 Villetaneuse
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: