Glossaire

Ce glossaire se focalise sur l’aspect scientifique du carbocentrisme, avec une place particulière accordée au climato-scepticisme francophone. S’il n’est donc certes pas neutre dans le choix de ses entrées, il tâche de l’être dans ses définitions. Il n’est bien entendu pas exhaustif.

Acidification des océans : Modification de la composition chimique des océans. Selon le carbocentrisme, cette modification serait causée par l’augmentation de la concentration océanique en gaz carbonique, l’Océan en absorbant de plus en plus en raison des émissions humaines de gaz à effet de serre.

Allègre (Claude) : Géochimiste français, membre de l’Académie des sciences, ancien directeur de l’IPGP, ancien ministre. À peu près le seul climato-sceptique français connu du grand public, il a fait part de ses doutes sur le carbocentrisme dans divers ouvrages où il s’en prend plus généralement à une certaine forme d’écologisme. Le scepticisme de Claude Allègre est toutefois tempéré par le fait qu’il estime que les émissions humaines de gaz à effet de serre sont responsables de l’acidification de l’Océan et que, pour cette raison, il convient de les limiter.

AR4 : Assessment Report 4. Quatrième rapport de synthèse du GIEC, publié en 2007, aussi appelé FAR (Fourth Assessment Report).

Bard (Édouard) : Climatologue carbocentriste français, membre du Collège de France. Il est le co-auteur, avec Gilles Delaygue, d’une réfutation d’un article de Vincent Courtillot et al. de 2007 sur les liens entre climat et géomégnétisme, qui a donné lieu à une vive controverse.

CA : Climate Audit. Blog climato-sceptique de Steve McIntyre, à vocation technique.

Cabrol (Laurent) : Présentateur météo, journaliste et animateur de diverses émissions télévisées et radiophoniques. Laurent Cabrol s’est déclaré sceptique du climat dans un ouvrage paru en 2008 (Climat : et si la Terre s’en sortait toute seule ?, Le Cherche Midi).

Carbocentrisme : Théorie selon laquelle les émissions humaines de gaz carbonique (et plus généralement de gaz dits « à effet de serre ») seraient responsables d’un changement climatique global très rapide. Les carbocentristes, qui se réfèrent aux rapports du GIEC, considèrent en général ce changement comme néfaste, et appellent à une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, quitte à entamer un profond changement dans nos modes de vie.

CC : Changement Climatique. Généralement utilisé comme synonyme de réchauffement climatique anthropique, notamment dans les documents officiels.

Climategate : Affaire de la divulgation de plusieurs milliers de courriels et codes source provenant du CRU. Datant de novembre 2009, cette affaire a contraint son directeur, Phil Jones, à démissionner temporairement de son poste de directeur. (Voir ici pour des détails sur cette affaire.)

Climato-sceptique : voir Sceptique.

CLOUD : Expérience en cours au CERN de Genève, qui doit permettre de mieux comprendre le rôle climatique des nuages. Les climato-sceptiques espèrent faire de CLOUD une épine dans le pied du carbocentrisme. (Présentation de CLOUD)

Copenhague (Conférence de) : Quinzième « conférence des parties » (Conference Of Parties, COP15). La conférence de Copenhague, qui s’est tenue du 7 au 18 décembre 2009, avait pour objectif de définir un nouvel accord à l’échelle mondiale pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette conférence s’est globalement soldée par un échec pour ses promoteurs.

Courtillot (Vincent) : Scientifique français, membre de l’Académie des sciences et directeur de l’IPGP. Après avoir été carbocentriste, Vincent Courtillot s’est déclaré climato-sceptique (Nouveau Voyage au centre de la Terre, Odile Jacob, 2009). Il est l’auteur principal d’un article de recherche publié en 2007, qui propose une corrélation entre climat et géomagnétisme. Cet article a été réfuté par Édouard Bard et Gilles Delaygue, cette réfutation a ensuite été réfutée à son tour par Vincent Courtillot. La controverse a pris un tour plus violent après que des journalistes de presse ont relayé des accusations de fraude scientifique envers Vincent Courtillot, accusations non démontrées.

Crosse de hockey : Courbe de reconstitution de la température globale du dernier millénaire proposée en 1998 (et complétée en 1999) par Michael Mann et al. Cette courbe, reprise dans le troisième rapport du GIEC et qui a servi d’appui au carbocentrisme, montrait une baisse légère et régulière de la température globale entre l’an mil et le milieu du xixe siècle, suivie d’une hausse brutale au début de l’ère industrielle. Le caractère défectueux de cette courbe a été établi par Steve McIntyre et Ross McKitrick entre 2003 et 2005, puis confirmé par le rapport Wegman en 2006.

CRU : Climatic Resarch Unit. Unité de Recherche Climatique de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni), l’un des principaux centres de recherche carbocentriste, au cœur de l’affaire du Climategate. (Site du CRU)

Cycle solaire : Durée d’environ 11 ans en général qui correspond à un retour périodique de l’activité solaire. Le cycle dans lequel nous sommes entrés, qui porte le numéro 24, s’est produit avec plus de deux ans de retard sur ce qui était prévu. Selon les sceptiques solaristes, les cycles solaires seraient à l’origine d’une bonne part de l’évolution actuelle du climat. (Voir ce site pour des informations sur le cycle 24.)

Effet de serre : Mécanisme physique décrivant, selon le carbocentrisme, l’effet réchauffant de certains gaz présents dans l’atmosphère : vapeur d’eau, gaz carbonique, méthane, etc. Cette dénomination est contestée (Marcel Leroux a proposé de parler d’« effet atmosphérique »).

El Niño : Phénomène océanique occasionnel de transfert de chaleur ayant pour effet de réchauffer la Terre à l’échelle globale pendant quelques mois. Le phénomène El Niño alterne avec le phénomène inverse, La Niña.

FAR : voir AR4.

Feedback : voir Rétroaction.

Foucart (Stéphane) : Journaliste scientifique du journal Le Monde, dont les articles sur le climat soutiennent le carbocentrisme. Stéphane Foucart a été l’un des acteurs de la controverse ayant opposé Vincent Courtillot à Édouard Bard.

Frédéric : Administrateur du site Skyfal.

Galam (Serge) : Physicien climato-sceptique français travaillant à l’École Polytechnique. Serge Galam est l’auteur de l’ouvrage Les Scientifiques ont perdu le nord (Plon, 2008).

Gerlich & Tscheuschner (G&T, GT) : Auteurs d’une étude climato-sceptique publiée en 2008 qui conteste l’effet de serre du gaz carbonique atmosphérique.

GES : Gaz à Effet de Serre.

GIEC : Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (en anglais : IPCC, Intergovernmental Panel on Climate Change). « Organe officiel » du carbocentrisme, le GIEC produit tous les 6 ans environ un rapport (Assessment) sur le changement climatique, ainsi qu’un Résumé pour décideurs (Summary for Policymakers), qui constitue la « bible » du carbocentrisme. Le GIEC a obtenu, conjointement à Al Gore, le prix Nobel de la paix en 2007. (Site du GIEC)

GISS : Institut Goddard d’Études Spatiales (Goddard Institute for Space Studies), centre américain de recherche dirigé par James Hansen et fortement engagé dans le carbocentrisme. (Site du GISS)

Glaciergate : Révélation, en 2010, d’une erreur apparaissant dans le rapport 2007 du GIEC (l’AR4) et selon laquelle les glaciers himalayens risquaient d’avoir entièrement fondus en 2035. Fondée sur une source non fiable, cette erreur a mis en lumière certaines pratiques du GIEC incompatibles avec les règles qui sont normalement les siennes, et ont également renforcé les doutes sur l’intégrité intellectuelle de Rajendra Pachauri, son président. (Voir ici pour des détails sur cette affaire.)

Hansen (James) : Directeur du GISS et militant de la cause carbocentriste. Sa déposition au Congrès américain en 1988 a été l’un des points de départ majeur de l’essor du carbocentrisme.

Huet (Sylvestre) : Journaliste scientifique au journal Libération et administrateur du blog {sciences2}, dont les articles sur le climat soutiennent le carbocentrisme.

IPCC : voir GIEC.

IPGP : Institut de Physique du Globe de Paris. Établissement d’enseignement supérieur et de recherche qui regroupe une bonne part des scientifiques climato-sceptiques en France, l’IPGP est dirigé par Vincent Courtillot, après avoir été dirigé par Claude Allègre. (Site de l’IPGP)

IPSL : Institut Pierre-Simon Laplace. Fédération de six laboratoires d’Île-de-France, il est dirigé par Hervé Le Treut, après avoir été dirigé par Jean Jouzel. (Site de l’IPSL)

Jones (Phil) : Directeur du CRU, temporairement démissionnaire depuis l’affaire du Climategate, et carbocentriste réputé. Auteur principal au sein du GIEC.

Jouzel (Jean) : Glaciologue français, vice-président du GIEC et ancien directeur de l’IPSL. Jean Jouzel est l’un des principaux scientifiques carbocentristes français.

La Niña : Phénomène océanique occasionnel de transfert de chaleur ayant pour effet de refroidir la Terre à l’échelle globale pendant quelques mois. Le phénomène La Niña alterne avec le phénomène inverse, El Niño.

Leroux (Marcel) : Climatologue sceptique français décédé en 2008. Ancien directeur du Laboratoire de climatologie, risque et environnement (LCRE) de l’université Lyon-III et auteur de multiples ouvrages, dont Global Warming — Myth or Reality ? The Erring Ways of Global Climatology (Springer, 2005).

Le Treut (Hervé) : Professeur de mécanique à l’École polytechnique, membre de l’Académie des sciences, directeur de l’IPSL. Membre du GIEC, Hervé Le Treut est l’un des principaux scientifiques carbocentristes français.

LIA : Little Ice Age. Voir Petit Âge Glaciaire.

Mann (Michael) : Scientifique américain (université du Massachusetts), auteur principal de plusieurs publications proposant une reconstitution de l’histoire de la température globale de la Terre montrant une « crosse de hockey ». Carbocentriste parmi les plus réputés, Michael Mann contribue au blog RealClimate, sous le surnom de Mike.

Martin (Jean) : Administrateur du site Pensée Unique.

McIntyre (Steve) : Homme d’affaire canadien qui s’est initialement intéressé en amateur à l’affaire du climat à partir de 2003 en tâchant de comprendre la mécanique à l’œuvre derrière la « crosse de hockey » de Michael Mann et al. En quelques années, il est devenu l’une des principales figures du climato-scepticisme, et son blog, Climate Audit, est l’un des plus connus sur le sujet.

Met Office : Office météorologique britannique. Très engagé dans le carbocentrisme, le Met a récemment connu diverses déconvenues, en raison de quelques alarmistes prévisions météo à moyen terme qui se sont révélées erronées. (Site du Met Office)

Muller (Charles) : Journaliste scientifique auteur du site sceptique de référence, climat-sceptique, qui n’est plus actualisé depuis 2007 mais reste accessible. (À voir ici)

MWP : Medieval Warm Period. Voir Optimum Médiéval.

Niña : voir La Niña.

Niño : voir El Niño.

Optimum Médiéval (OM) : Période s’étendant autour des XIIè et XIIIè siècle, au cours de laquelle la température globale aurait été légèrement plus élevée que celle d’aujourd’hui. Selon les carbocentristes, l’Optimum Médiéval n’aurait existé qu’à une échelle régionale (notamment l’Europe). Selon d’autres, sceptiques, diverses observations témoignent de la réalité globale du phénomène. L’Optimum Médiéval a été, et est toujours, l’un des éléments importants du débat climatique. Il a notamment nourri la controverse autour de la courbe en crosse de hockey de Mann et al. Certains affirment également l’existence d’un Optimum Romain (autour de l’an 0) et d’un Optimum Minoen (autour de -1200). À l’Optimum Médiéval a succédé le Petit Âge Glaciaire.

Pachauri (Rajendra) : Président actuel du GIEC.

Petit Âge Glaciaire (PAG) : Période récente de l’histoire climatique de la Terre, qui concerne notamment les XVIè et XVIIè siècles, faisant suite à l’Optimum Médiéval. Lors du PAG, la température globale était plus basse qu’aujourd’hui, probablement d’au moins un degré. Selon les sceptiques, l’épisode de réchauffement climatique qui s’est produit à partir du XIXè siècle ne marque rien de plus que la sortie (naturelle) du Petit Âge Glaciaire.

ppm : Partie Par Million. Dans le cadre du carbocentrisme, il s’agit d’une manière de quantifier la proportion de gaz carbonique dans l’atmosphère, aujourd’hui voisine de 380 ppm (c’est-à-dire qu’en moyenne, dans un million de grammes d’air atmosphérique se trouvent 380 grammes de gaz carbonique).

ppmv : Partie Par Million en Volume. Unité dérivée du ppm, définie par un rapport de volumes.

Pensée Unique (PU) : Site internet francophone de Jean Martin, qui rassemble l’essentiel des arguments scientifiques des climato-sceptiques. (Site Pensée Unique)

Puits de carbone : Lieu susceptible de capter, stocker ou transformer le gaz carbonique. L’Océan, les forêts et certains sols sont des puits de carbone. Selon le carbocentrisme, ces puits seraient aujourd’hui « saturés », c’est-à-dire ne parviendraient plus à absorber l’excédent de gaz carbonique causé par les émissions humaines.

RCA : Réchauffement Climatique Anthropique (en anglais AGW, Anthropic Global Warming). Désigne l’affirmation carbocentriste selon laquelle l’homme serait responsable d’un réchauffement climatique.

RealClimate (RC) : Blog carbocentriste anglophone dont le principal animateur est Gavin Schmidt, avec des contributions diverses dont celles de Michael Mann. (Site RealClimate)

Réchauffisme : Synonyme argotique de carbocentrisme (à éviter sur ce site).

Rétroaction : Phénomène se produisant comme conséquence d’un autre et ayant pour effet de l’amplifier (rétroaction positive) ou de l’atténuer (rétroaction négative). Selon le carbocentrisme, les émissions humaines de gaz carbonique engendrent une rétroaction positive susceptible de causer un « emballement » de la machinerie climatique. Selon les sceptiques, la nature dispose d’une tendance naturelle aux rétroactions négatives, limitant ainsi la variabilité des phénomènes climatiques.

SAR : Second Assessment Report. Deuxième rapport de synthèse du GIEC, publié en 1995.

Sceptique (ou climato-sceptique) : Opposé au carbocentrisme.

Skyfal : Principal forum de discussion climato-sceptique francophone, dont l’administrateur est Frédéric. Pour une raison inconnue, Skyfal est inaccessible depuis le 19 janvier 2010. En attendant, Skyfal est hébergé temporairement sur le présent blog. (Voir ici, ici et ici pour des précisions.)

Solarisme : Théorie concurrente au carbocentrisme, selon laquelle l’évolution actuelle du climat résulterait de phénomènes solaires. Parmi les défenseurs du solarisme, l’on trouve Henrik Svensmark, Eigil Friis-Christensen, Nir Shaviv ou encore Vincent Courtillot.

TAR : Third Assessment Report. Troisième rapport de synthèse du GIEC, publié en 2001.

The Great Global Warming Swindle : « La grande Fraude du réchauffement climatique ». Documentaire britannique de Martin Durkin diffusé sur Channel 4 en 2007 et présentant les thèses climato-sceptiques d’une quinzaine de chercheurs et personnalités (Syun Akasofu, Tim Ball, Nigel Calder, John Christy, Ian Clark, Piers Corbyn, Nigel Lawson, Richard Lindzen, Paul Reiter, Nir Shaviv…). (La vidéo du film, sous-titrée en français)

Van Ypersele (Jean-Pascal) : Climatologue carbocentriste belge, vice-président du GIEC.

Wegman (Rapport) : Rapport publié en 2006 sous la direction du statisticien Edward Wegman et commandité par le Congrès américain. Le rapport a conclu au caractère défectueux de la courbe en crosse de hockey. (Le rapport Wegman)

WG : Working Group. Le GIEC est partagé en trois groupes de travail : le WG I, (« évalue les aspects scientifiques du système climatique et de l’évolution du climat »), le WG II (« s’occupe des questions concernant la vulnérabilité des systèmes socioéconomiques et naturels aux changements climatiques ») et le WG III (« évalue les solutions envisageables pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ou atténuer de toute autre manière les changements climatiques »).

WUWT : Watts Up With That, l’un des principaux blog climato-sceptiques anglophone, tenu par Anthony Watts. (Le site WUWT)

3 Réponses to “Glossaire”

  1. Sniadecki Says:

    Bonjour,

    Puisque c’est le bloge de votre bouquin (que je vais lire bientôt!), je voudrais savoir ce que vous pensez de Claude Allègre et de sont scientisme notoire, ainsi que des thèses de Marcel Leroux, qui me semble tout de même plus honnête…

    Amicalement

  2. Benoît Rittaud Says:

    Bonjour,
    Mon avis sur Claude Allègre est donné dans ce billet :
    http://lemytheclimatique.wordpress.com/2010/03/30/sur-claude-allegre/
    Je considère Marcel Leroux comme un chercheur très sérieux, mais n’ai pas d’avis définitif sur ses Anticyclones Mobiles Polaires (ça viendra peut-être…).

  3. Sciences faciles – Support Ingénieur » Blog Archive » Climatologie et bilan carbone Says:

    [...] ____________________________________________________________ Glossaire extrait de lemytheclimatique.wordpress.com [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: