Archive for 16 décembre 2009

Migration sur Skyfal

16 décembre 2009

Frédéric, l’administrateur du site Skyfal (qu’on ne présente plus), m’a très gentiment proposé de tenir ce blog directement sur Skyfal. J’ai bien sûr accepté avec joie, la notoriété de ce site de référence n’étant plus à faire : le premier jour d’exploitation de ce blog m’a valu plus de 170 visites, très certainement dues pour l’essentiel au lien mis par Frédéric à la fin d’un texte que j’ai traduit pour Skyfal.

Mes billets seront donc désormais publiés sur Skyfal et pourront être commentés là-bas.

Sur la présente adresse, la fonction commentaire sera désactivée, mais l’intégralité des billets pourra être lue. Il y aura peut-être un ou deux réglages à faire pour que tout soit au point, merci par avance de votre indulgence.

Publicités

De Stalingrad à Copenhague

16 décembre 2009

Le président Pompidou, à qui l’on demandait un jour quel était son dossier le plus urgent à traiter, répondit : « c’est de lire La Gloire de l’Empire », cette fascinante uchronie de Jean d’Ormesson (Gallimard, 1971). Dans cette veine, alors que le Climategate et la conférence de Copenhague font rage, je pense qu’il est aujourd’hui urgent de regarder cette passionnante vidéo : « Le Mythe de la bonne guerre » de Jacques Pauwels. (Il n’est pas absolument nécessaire de l’avoir vue pour lire le présent billet, mais ne manquez pas de le faire dès que vous pourrez.) Le passage suivant (entre 42’ et 46’) a particulièrement retenu mon attention :

Le tournant de la guerre, c’était quand ? (…) Beaucoup de gens croient que [c’est lors du débarquement en Normandie, en juin 1944]. (…) Pas du tout ! Le tournant est auparavant. Stalingrad ? Même pas ! (…) C’est le 5 décembre 1941. (…) C’est [le jour de] la première contre-attaque soviétique devant Moscou. Ce jour-là, ont sait que ses généraux ont dit à Hitler : (…) « Vous allez perdre la guerre. » (…) Ce jour-là, Hitler a compris (…) qu’il allait perdre la guerre. Mais personne ne le savait. C’est pour ça que beaucoup de gens croient que c’est à Stalingrad, le tournant de la guerre. Non, parce qu’à Stalingrad, tout le monde savait que l’Allemagne allait perdre la guerre. Mais Hitler le savait déjà un an auparavant.

(more…)