Dernière minute …

by

Voici les termes de références pour l’évaluation du travail du GIEC (désolé si ce n’est pas traduit) qui sera conduit par l’Inter Academy Council (IAC).

Le rapport est attendu pour fin aout 2010.L’IAC engagera des experts de haut niveau

Entre autres, l’évaluation doit porter sur :

  • l’assurance qualité des données et le contrôle de la qualité des données,
  • directives sur la littérature appropriée à intégrer dans les évaluation du GIEC, avec une attention à la littérature non revue par les pairs,
  • procédures pour l’évaluation par les experts et par les gouvernements du matériel du GIEC,
  • prise en compte de la gamme totale des vues scientifiques et,
  • procédures pour corriger les erreurs identifiées après l’approbation, l’adoption et l’acceptation d’un rapport.,
  • l’analyse du processus entier du GIEC (y compris sa gestion et ses fonctions administratives),
  • l’analyse de sa communication et de son interaction avec les médias.

Des amendements devraient être proposés sur les procédures du GIEC pour être pris en compte pour le 5ième rapport.

(Plus d’infos)

Publicités

16 Réponses to “Dernière minute …”

  1. monmon Says:

    Si il n’y a pas la pleine ouverture et la transparence qui jusqu’ici a clairement manqué à cette organisation, on peut craindre que cela se traduise par un enfumage, pardon un encenssement massif.

  2. JG2433 Says:

    L’ « Inter Academy Council » est-il un organisme réellement INDÉPENDANT, non soupçonnable de consanguinité avec le Giec ?

  3. Murps Says:

    Si la réorganisation du GIEC est effectuée correctement, ce à quoi je ne crois pas un instant, le GIEC devrait purement et simplement disparaître.

    Comment accepter qu’un organisme scientifique puisse avoir des statuts où l’on peut lire :
    « Le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, ».
    http://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.htm

    Commençons par revoir cette phrase et on pourra peut-être parler de garder le GIEC. Peut-être car je ne peux m’empêcher d’avoir une véritable allergie à ce genre d’organisme.

    Qu’on explique travailler « sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective » est déjà pittoresque, voire rigolo, après tout on pourrait soupçonner les auteurs de travailler « avec des idées toute faites et de façon bordélique, opaque et biaisée… ». Alors autant le préciser dans les statuts, ça coûte rien et ça rassure.
    Ca me fait irrésistiblement penser à ces « enquêtes de bonnes moralité » diligentées par la gendarmerie de St-Tropez façon Lous de Funès ; cela consisterait à demander aux gens « Etes-vous de bonne moralité ? » (accent provençal compris).

    Mais la fin de la phrase est terrible : « mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine… » lit-on.

    On pourrait aussi demander à un groupe d’experts d’étudier « les effets sur les terrains de tennis des bombardements par torpilles photoniques occasionnés par les attaques de vaisseaux romuléens ».
    Ca serait intéressant de lire les conclusions.

    Mais je parie que ce groupe d’experts, pour assurer sa survie politique, médiatique (et alimentaire…), travaillerait avec des idées toutes faites et de façon bordélique, opaque et biaisée.
    En tout cas, en appartenant à un tel groupe d’expert surmédiatisé et politisé, c’est comme ça que je m’y prendrais :
    Bosser de manière bordélique, opaque et biaisée…
    Surtout opaque et biaisée d’ailleurs.

    Cordialement,
    Murps

  4. RanTanPlan Says:

    Entièrement d’accord avec Murps. Cette phrase du statut du GIEC indique que le débat est clôt, tout comme on pourrait dire que tout le monde sait bien que la terre tourne autour du soleil (et qu’elle n’est pas plate….). On en est tellement loin de cette « certitude » que c’est vraiment choquant de lire ça.

    Cependant, sur la publication du contenu de l’audit, je trouve déjà pas mal la transparence du GIEX qui publie donc sur son propre site ce qui va être mis en oeuvre.

    Si on appliquait les points mis en avant par araucan, déjà, toutes les publications fantaisistes issues de WWF qui se retrouvent aujourd’hui dans l’une des parties du rapport du GIEC passeraient elles quand même ? J’ai peur que oui.

  5. Clem Says:

    @JG2433 :
    Si ce sont tous des potes (car d’ou sortent-ils ces « contrôleurs » ? certainement pas des sceptiques), le système sera bien verrouillé.

  6. plombier Says:

    (InterAcademy Council, IAC) dont le secrétariat est à Amsterdam (Pays-Bas), une organisation scientifique internationale de renom, produit des rapports sur les grandes questions scientifiques, technologiques et sanitaires de notre temps à l’intention des gouvernements et des organisations internationales. ??

    Vous pouvez aller sur le site IAC on y parle surtout d’énergie renouvelable et bien sûr du contrôle du Giec .

    http://www.interacademycouncil.net/

  7. Marot Says:

    Cet IAC n’est pas très différent des ONG activistes.
    Extrait d’une conclusion d’un de leurs rapports :
    Nonetheless, the Study Panel believes that, given the dire prospect of climate change, the following three recommendations should be acted upon without delay and simultaneously:

    Concerted efforts should be mounted to improve energy efficiency and reduce the carbon intensity of the world economy, including the worldwide introduction of price signals for carbon emissions, with consideration of different economic and energy systems in individual countries.

    Technologies should be developed and deployed for capturing and sequestering carbon from fossil fuels, particularly coal.

    Development and deployment of renewable energy technologies should be accelerated in an environmentally responsible way.

    Ce n’est qu’après que vient le coup de peinture morale :

    Taking into account the three urgent recommendations above, another recommendation stands out by itself as a moral and social imperative and should be pursued with all means available:

    The poorest people on this planet should be supplied with basic, modern energy services.

    Le plus beau pour la fin :
    pour tout cela, un des principaux acteur est … les ONG.

  8. Murps Says:

    « Energie renouvelable » !
    Encore un concept malthusien qui n’a rien de scientifique, de même que le « développement durable ».

    On peut être brillant scientifique de formation et devenir militant, et par là même privilégier ses convictions politiques et philosophiques sur la rigueur et l’honnêteté intellectuelle nécessaire à l’exercice de son métier.

    A mon avis, beaucoup de ces scientifiques ont abandonné la véritable recherche, incertaine et souvent peu gratifiante pour le nid douillet de l’action politique, bien plus rassurante car permettant de défendre l’indéfendable et avec mauvaise foi.

    Delenda Giec, c’est un danger pour la science et la démocratie.

  9. plombier Says:

    Il serait souhaitable que les soi-disant scientifiques d’IAC lisent le livre « The Hockey Stick Illusion » par Matt Ridley et l’examen de Montford Andrew’s dans Prospect Magazine.

    Montford Andrew’s :The Hockey Stick Illusion , est l’un des meilleurs livres de science depuis des années. Il expose en détail délicieux, de référence, en référence, comment une erreur scientifique a eu un poids politique immense , défendu et camouflée par un institut scientifique (le GIEC) qui devrait maintenant être rouge de honte.

    http://climateaudit.org/author/inmyview/

  10. JG2433 Says:

    @ Murps 12 mars 2010 à 16:54

    « On peut être brillant scientifique de formation et devenir militant »

    Je prendrais exemple édifiant, en France, celui du biologiste Marcel Prenant. Auprès de quelqu’un qui s’étonnait de sa rétrogradation d’une personne de son importance sur le plan scientifique, de membre du comité central du PCF, à la position du simple communiste dans une cellule de base, Il avait insisté, après guerre, sur le fait qu’il mettrait toujours son engagement communiste AVANT son implication dans le domaine scientifique. La raison de cette rétrogradation ? Sa réticence envers le lyssenkisme.
    Néanmoins, il n’était quand-même pas allé, « jusqu’au fond ».

  11. Argus Says:

    @ araucun Ces gens-là s’expriment comme des bureaucrates qu’ils sont…

    Comment seraient-ils à même de porter un jugement sur les publications non-peer-reviewed utilisées par le GIEC (par exemple) ?

    Quand rendra-t-on à la science (climatique) sa liberté ? : Articles, commentaires, démentis, discussions, congrès etc.
    Tout ce qui structure, organise et planifie la science, la tue.

    A titre d’exemple et en se limitant aux derniers prix Nobels ( scientifiques) français, combien ont été obtenus dans le cadre d’une action organisée, planifiée, structurée par une organisation externe ? A ma connaissance, aucun.
    Toujours des franc-tireurs, comme Albert Fert, de Gennes, Cohen-Tannoudji, R. Chauvin, JM Lehn etc…

    Autrefois, les chercheurs rédigeaient, chaque année, ce qu’on appelait des ‘rapports de prospective ». ça, faisait plaisir aux édiles et mobilisait du temps de chercheur en pure perte. Jusqu’à ce qu’un décideur intelligent se rende compte que les découvertes importantes faites durant l’année N n’était jamais prévues dans les rapports de prospective rédigés dans les années N-1; N-2 etc…. Dès lors, les « rapports de prospectives » furent abandonnés.
    Ce qui est important n’est ni prévisible ni (évidemment) planifiable.

  12. Murps Says:

    Oui.
    Il est tout à fait étonnant de constater que nos Nobel de physique et de chimie ont été obtenus par des « artisans », bien loin des grosses industries de la recherche très institutionnalisées.
    PGG travaillait dans une « petite » école de physique, bien connue des spécialistes mais absolument pas prestigieuse comme X ou normale.
    Charpak a fabriqué, bricolé dirait-on, ses chambres à fil au sein du CERN comme physicien « de service ».
    Le plus drôle : Yves Chauvin et son Nobel de chimie, car il n’est même pas Docteur en sciences, mais « simple » Ingénieur de recherche pour l’industrie.

    Pour être honnête, Normale Sup’ rafle tous les prix internationaux, mais en mathématiques, pas en physique-chimie.

  13. Argus Says:

    @Murps,
    je ne sais pas trop ce que veut dire « école prestigieuse ». L’école dont PGG a été prof puis directeur pendant plus de 25 ans est de Physique + Chimie+ Biologie (maintenant, c’est PGG qui l’introduite).
    Elle a hébergé Pierre et Marie Curie (2 Nobels), Frédéric -ancien élève- et Irène Joliot Curie (Prix nobel), PGG (un Nobel) et Georges Charpak (un Nobel), sans oublier Paul Langevin, Charlot (chimie analytique) etc..

    A part, celui de Becquerel (avec P et M Curie) , je ne vois guère de Nobel à l’X…En fait l’X doit une partie de sa réputation scientifique au fait que la Convention a rassemblé dans ses murs, tout ce qui se faisait de scientifique avant la révolution. Exposition (hélas privée à l’X) d’instruments d’époque , exceptionnelle. A visiter …si on peut.

  14. thierry_st_malo Says:

    Il semble que la mise en vigueur de la taxe carbone soit reportée ( Le Figaro du 13 mars ). Rien à voir avec la « fonte du GIEC », bien sûr…

  15. Murps Says:

    @ Argus
    Vous avez raison.
    L’école ou travaillait PGG est une école ou l’on fait de la science. Bien sûr qu’elle est prestigieuse, mais ce n’est pas celle ou l’on rentre plutôt qu’à l’X.
    L’X sert essentiellement à se retrouver auditeur au conseil d’Etat, faire de la politique ou du management.
    Adieu la physique et la chimie !

  16. araucan Says:

    @argus, 13/03/2010 00:49

    D’accord avec vous, il ne faut pas confondre recherche, technocratie de la recherche et recherche finalisée.
    Les labos sont souvent soumis à une forte course à l’argent et aux programmes mis en place pour orienter les travaux.
    Mais il y a ceux qui payent et qui donc en veulent pour leur argent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :