C’est le premier avril, soyons sérieux !

by

Quelques nouvelles des sciences et de l’observation de la Terre …

  • Une nouvelle ère géologique, l’anthropocène ? Les auteurs se doutant du débat à venir préviennent :  « However these debates will unfold, the Anthropocene represents a new phase in the history of both humankind and of the Earth, when natural forces and human forces became intertwined, so that the fate of one determines the fate of the other. Geologically, this is a remarkable episode in the history of this planet. »  – Quelque soient les conclusions du débat, l’Anthropocène représente une nouvelle phase dans l’histoire de l’humanité et de la Terre, où les forces naturelles et humaines se sont entrecroisées, de telle manière que le sort de l’une détermine de celui de l’autre. Géologiquement,  c’est un épisode remarquable dans l’histoire de la planète.- (Science daily) Oui avec plein d’artefacts fossiles qui permettent de dater les dépôts à dix ans près … 😉
  • La pollution de l’Asie du Sud-Est encercle la planète  au niveau de la stratosphère ou le retour des aérosols (Science daily) dans le débat. Et pour suivre les aérosols (ESA).
  • Des étés humides au Moyen Age auraient facilité la dissémination de la peste (Science daily).

  • Pour suivre l’ozone en direct (ESA), les UV (ESA) et la température de la Méditerranée (Ionia).
  • Une nouvelle mission de la Nasa sur le climat CLARREO : « CLARREO won’t measure individual aspects of our climate, such as changes in carbon dioxide levels or ice sheet changes. Instead, it will look at the climate system as a whole, by tracking the amount of energy entering and leaving the Earth’s atmosphere. We’ll do this by making measurements of the entire spectrum of electromagnetic radiation in the atmosphere, including infrared waves (heat) and reflected sunlight. These are the two components of what we call the Earth’s « energy budget, » which can tell us over time whether or not the planet is getting warmer or cooler. »  Traduction : » CLARREO ne mesurera pas des aspects isolés de notre climat, tels les variations du niveau de CO2 ou de la banquise. Au contraire, il considèrera le climat comme un tout, en suivant l’énergie entrant et sortant de l’atmosphère terrestre. Nous ferons cela en mesurant l’ensemble du spectre électro-magnétique de l’atmosphère, y compris les infra rouges et la lumière solaire réfléchie. Ce sont les deux composants de ce que l’on appelle le bilan énergétique de la Terre, qui peut nous dire avec le temps si la planète se réchauffe au non. » Dave Young (NASA) La mission sera sera lancée d’ici la fin de la décennie qui s’ouvre …

Et le meilleur pour la fin : la banquise qui ne veut plus fondre. Les pingouins et les ours blancs préparent une pétition aux ministres du Changement climatique pour demander le renfort de brise-glaces afin d’accéder à leurs poissons favoris, l’hiver ayant assez duré et leurs réserves de graisses étant au plus bas. « C’est bien la peine d’être des espèces vulnérables si l’on ne prend pas soin de nous quand la bise perdure. Nous envisageons un recours auprès de l’ONU pour  pouvoir accéder à des terres plus au Sud. » ont déclaré leurs représentants officiels.

:D. A suivre …

Surface de l'Océan arctique avec au moins 15 % de surface en glace.

Surface de l'Océan arctique avec au moins 15 % de surface en glace.

Advertisements

46 Réponses to “C’est le premier avril, soyons sérieux !”

  1. Laurent Berthod Says:

    Lu sur sciences.blog.lemonde.fr, (http://sciences.blog.lemonde.fr/2010/03/31/climategate-le-cru-blanchi-par-une-commission-parlementaire/ )
    dans un article non signé, les assertions suivantes :

    « …les membres du Parlement qui se sont penchés sur le sujet exonèrent Phil Jones et ses collaborateurs de toute velléité de cacher des données. “Ses initiatives sont conformes aux pratiques de la communauté scientifique sur le climat“, ont écrit les parlementaires, précisant que les termes incriminés appartenaient à une correspondance privée et qu’ils n’ont pas nui à l’honnêteté de leurs travaux.

    Etant donné les conséquences politique et économique potentielles des sciences climatiques, la commission britannique estime que les scientifiques doivent être irréprochables. Ils doivent agir “pour rendre disponibles les données” à partir desquelles sont tirées leurs conclusions. “Si les données et la méthodologie” des scientifiques avaient été publiques, “la plupart des problèmes du CRU auraient été évités”, a prévenu le parlementaire Phil Willis. »

    « Ils n’ont pas cherché à cacher les données, mais ils faut qu’ils agissent pour les rendre disponibles » !

    Pour un 1er avril, on pense à un poisson ! Mais c’est daté du 31 mars. Qu’est-ce que c’est sinon un bel oxymore ? Une aporie ?

  2. andqui Says:

    La version du Monde est évidement partisanne, mais:
    – Cette commission d’enquête ne pouvait pas conclure à la « culpabilité » tellement cela pouvait porter préjudice à un organisme (le CRU) qui jouit d’un réel prestige,
    – Elle stigmatise néanmoins de manière indiscutable les pratiques de dissimulation de données ce qui est une façon déguisée de dire qu’il y a scandale,
    – En revanche, elle confirme la réalité de l’anthropisme du réchauffement, ce qui dépasse sa compétence et ça c’est grave car c’est un exemple où le politique décide de la vérité scientifique.
    Por moi, légèrement positif mais des choses ont pu m’échapper.

  3. pecqror Says:

    “Ses initiatives sont conformes aux pratiques de la communauté scientifique sur le climat“
    D’un autre coté c’est pas faux, La crosse de mann est bidon, les températures de Hansen sont bidons, les températures de la nouvelle-Zélande sont bidons, l’article ne mentionne pas « irréprochable ».

  4. Patrick Bousquet de Rouvex Says:

    Ce n’est pas vraiment le sujet du jour, mais il commence à y avoir une lueur de raison dans quelques réflexions réchauffistes :ici sur les réfugiés environnementaux, François Gemenne ne fait assaut que de bon sens : http://www.terra-economica.info/Du-statut-de-refugie,9404
    Ce n’est pas le cas des autres articles de cette livraison de la revue, hélas ! : http://www.terra-economica.info/Allegre-et-les-climato-sceptiques,9347.html
    etc.

  5. Laurent Berthod Says:

    Andqui :

    « Elle stigmatise néanmoins de manière indiscutable les pratiques de dissimulation de données ce qui est une façon déguisée de dire qu’il y a scandale ». Oui, vous avez raison, mais est-ce que le lecteur moyen de la presse s’en rendra compte ?

    « En revanche, elle confirme la réalité de l’anthropisme du réchauffement, ce qui dépasse sa compétence et ça c’est grave car c’est un exemple où le politique décide de la vérité scientifique ». Je ne crois pas. Elle dit que ce qu’elle a entendu ne remet pas en cause la réalité de l’origine anthropique, mais qu’établir ou invalider cette réalité ne relève pas d’elle mais de procédures scientifiques.

    Cordialement.

  6. scaletrans Says:

    Cette mission CLAREO me semble plutôt une bonne nouvelle non ?

  7. Argus Says:

    Mission Clarreo :
    « We’ll do this by making measurements of the entire spectrum of electromagnetic radiation in the atmosphere, including infrared waves (heat) and reflected sunlight. These are the two components of what we call the Earth’s « energy budget, » which can tell us over time whether or not the planet is getting warmer or cooler. »

    L’affirmation que le budget radiatif est suffisant pour nous dire si la planète s’échauffe ou se refroidit est d’une grande naïveté. Une partie considérable de l’énergie incidente ne sert pas seulement à « réchauffer la planète ». Cette énergie incidente sert aussi générer les convections et les courants marins, sert à la photosynthèse, à la fonte des glaciers, est stockée dans les océans etc… et tout cela avec des constantes de temps très variées. Bref, ce n’est pas si simple et c’est même très difficile…

    Donc, pour moi, Clarreo est une bonne nouvelle mais ce ne sera qu’un data de plus. Je pense que la mesure du LW TOA (top of atmopshère IR Flux) est une mesure beaucoup plus directe du réchauffement de la panète.
    Enfin, CLARREO c’est pour la deuxième moitié de la décennie. D’ici là, on aura de nouvelles observations sur terre…Je pense

  8. Bernard Says:

    Argus:
    Que l’ensemble du spectre électromagnétique soit exploré est plutôt une bonne chose.

    Cependant ce n’est pas la température que ce satellite regardera et la tentation sera grande de relier ces données à la température moyenne et là ce sera une erreur.

    C’est vrai aussi que les variations d’énergie mécanique, chimique, changement de phase etc. n’y paraîtront pas.

    C’est cependant un outil intéressant qui devrait améliorer la compréhension du climat

  9. plombier Says:

    A propos de mesure de CO2 (et de méthane )j’ai lu sur Skyfal au mois de décembre , que le Japon allait pratiquer le partage des données du satellite Ibuki en ligne après Copenhague , puis j’ai lu , je ne sais plus ou , que c’était repoussé a la mi-février , un mois et demi après on n’a toujours rien vu ?

  10. araucan Says:

    @plombier,

    Je vais sur le site de temps en temps mais manifestement le réglage des observations prend du temps …

  11. plombier Says:

    @ araucan

    le réglage des observations prend du temps ,pour que ça colle avec les prévision ?

  12. plombier Says:

    les prévisionS (ras le bol d’être dérangé au téléphone )

  13. araucan Says:

    @plombier

    Je ferais assez confiance aux japonais, après tout leur satellite qui mesure la banquise arctique n’est pas tombé en panne !

    Mieux vaut attendre un peu et avoir des données plus sures !

  14. RanTanPlan Says:

    En ce jour très particulier, j’aurais aimé que l’on rappelle ici, puisque c’est tout de même un peu le sujet, le drame de la pratique du sport pour notre climat. C’est une étude un peu ancienne, mais je ne résiste pas au plaisir de vous la soumettre.
    La pratique du sport contribue au réchauffement global

    😉

  15. araucan Says:

    @RanTanPlan

    En cette période de changements de paradigmes, il faut raisonner autrement désormais : tout contribue à l’émission de CO2 et seules les exceptions doivent être signalées… 😀

    Voici le nouveau jeu de piste : qu’est-ce qui ne contribue pas à émettre du CO2 ?

  16. Patrick Bousquet de Rouvex Says:

    Je me permets de vous rappeler que le pisces avrilis, ou poisson d’avril est une espèce en voie de disparition en Europe et pratiquement dans tout l’hémisphère nord et que les importations (essentiellement des Iles Tonga et Tuvalu) revient de plus en plus cher, essentiellement du fait des taxes carbone et des profondeurs de plus en plus importantes où il faut le pêcher, du fait de la montée des eaux : information tirée de Terra Catastrophica du 01 04 20025.

  17. Murps Says:

    En ce qui me concerne, cela fait plusieurs semaines que je me pose des questions sur la validité de mes arguments contre cette histoire de réchauffement.
    Plus ça va et plus je me dis que j’ai exagéré dans mes propos.
    Je présente mes excuses à tous les représentants de la théorie du réchauffement, et je pense me rallier à leur cause prochainement.

    Il faut savoir reconnaitre quand on a tort…
    Vous ne risquez donc plus de me voir sur votre blog, bien que je respecte votre position à tous, cher Benoît et tous les autres, il me semble plus honnête de ne plus troller ici.

    Salutations distinguées.
    Et vive le Giec…

    Murps

  18. plombier Says:

    hi hi hi Murps signataire de la pétition contre Allégre Hou-hou-hooouuuu !

  19. JG2433 Says:

    Murps | 1 avril 2010 à 15:54

    D.E.G.

    Et vive le Giec…

    REDIVIVUS GIECUM ?

    [Latin de cuisine et de 1er avril ! ]

  20. Benoît Rittaud Says:

    Vous avez vu où en est l’extent arctique ?

    Ce coup-là, ça va croiser, c’est plus possible autrement. Ou alors, le NSIDC nous fait un poisson.

  21. yvesdemars Says:

    à benoît

    il serait étrange que le NSDIC américain, le JARC japonais et le DMI danois se soient coordonnés pour le poisson d’avril.
    IL faut aussi regarder l’antarctique qui après un petit « coup de mou » a repris sa croissance sans pour l’instant rattraper son écart avec la moyenne.
    La banquise nord + sud est donc en croissance … ce qui ne fera pas la une de la presse …

  22. Daniel Says:

    30/3

  23. RanTanPlan Says:

    En restant sérieux, honnêtement je trouve là un non évènement quand même. A part de voir que la glace se reconstitue, que la moyenne 79-00 est encore au dessus, bon ben ça peut arriver d’avoir des hivers rigoureux et des étés chaud.

    Pour plaisanter, je dirais simplement qu’il n’y a là qu’une courbe sans correction préalable. Le nsidc ne devrait pas tarder à corriger les données afin d’aligner les % de 2009-2010 avec les % des périodes précédentes. On verra alors que le moàis de mars 2010 est le x° pire mois de mars des y dernière années c’est terrible on va tous mourir. ou pas.
    C’est taquin, un %. 🙂

  24. scaletrans Says:

    Étant donné les températures mesurées dans l’hémisphère Nord cet hiver, et la prolongation de celui-ci, il n’est pas étonnant que la banquise connaisse un regain de vigueur. Je pense aussi que l’albédo élevé du à la couverture neigeuse sur de grandes étendues aura certainement eu un effet d’acumulation.

  25. scaletrans Says:

    heu accumulation !

  26. dubitatix Says:

    Je viens juste d’apprendre le retour prochain de Fréderic et de skyfal… Quel soulagement ! Suis très heureux, vraiment.

  27. Myke Says:

    Ran tan plan.
    Bravo pour le canular, je le mets en favoris.
    Mais j’aurais plutôt orthographié Blähung (avec Umlaut).

  28. Antonio San Says:

    Jean-Marc Jancovici a publie un article de sciences du climat dans Nature.

  29. Antonio San Says:

    Pois(s)on d’Avril

  30. Antonio San Says:

    Pas un poisson d’Avril…

    Etienne Dubuis journaliste rechauffiste au Temps, Suisse exhibe un rapport d’economistes suggerant « De leur côté, les auteurs du rapport avancent un argument très politique en faveur d’une nouvelle répartition du fardeau. «Dans la mesure où les contraintes d’émissions dans les pays en développement sont l’un des obstacles majeurs à la mise en place d’une politique climatique efficace au niveau international, raisonnent-ils, allouer la responsabilité d’une partie de ces émissions à des consommateurs finaux situés ailleurs peut fournir l’occasion d’un compromis.» La Conférence de Copenhague, au maigre résultat, donne à cette réflexion une brûlante actualité. »
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/27fd77e8-3d02-11df-b0aa-4246e3b4f29d%7C2
    Tuer le commerce international est le but affiche et bein sur les vaches a lait a la production, la consommation, c’est nous!

    Son redacteur en chef, Pierre Veya avait commis un papier honteux et truffe d’erreurs lors de climategate…

  31. wilbert robichaud Says:

    Une nouvelle ère géologique? 🙂

  32. Myke Says:

    @Antonio San
    Mais savez-vous que cette idée est dans l’air du temps ; les Chinois ont déjà fait remarquer à différentes reprises qu’une partie de leurs émissions de CO2 était destinée à produire les marchandises que nous leur achetons.
    Les Anglais avaient de leur côté engagé une étude sur leurs émissions « indirectes », je ne sais pas où en est cette étude.
    Bien entendu, à l’échelle d’un pays, si l’on ajoute le CO2 des importations, il faut aussi déduire le CO2 des exportations ; je vous laisse à penser la simplicité des calculs.
    Pourtant, des chercheurs de Stanford l’ont menée à bien (au moins théoriquement) pour l’année 2004. Voici la référence de leur étude (pas besoin d’acheter le papier in extenso, le résumé et les annexes qui sont téléchargeables suffisent à comprendre la démarche et à prendre connaissance des chiffres principaux).
    http://www.pnas.org/content/early/2010/02/23/0906974107/suppl/DCSupplemental
    Bonne lecture.

  33. scaletrans Says:

    Ce qui n’aurait rien d’étonnant à priori dans la mesure où nous sommes aux sommet d’une période de réchauffement commencée au 19ième siècle, ce que personne ne songe à nier. Et, alors, qu’en concluez-vous ?

  34. Laurent Berthod Says:

    Mizaël Faucon,

    Votre message du 7 avril 2010 à 23:06 est d’une perfidie à peine imaginable. Evidemment, Benoît, se sentant personnellement visé, n’osera pas vous donner un avertissement de modération. Mais moi je pense, compte tenu de sa jurisprudence, qu’il serait fondé à le faire. Et, même, je le lui propose.

  35. Laurent Berthod Says:

    Accuser de plagiat sans confronter les textes est toujours bien facile. Les langues de vipère sont monnaie courante. Et qui dit courante … ça pue pas mal.

  36. Manu95 Says:

    « La décennie entre janvier 2000 et décembre 2009 a été la plus chaude depuis que l’on mesure la température par des instruments modernes (c’est à dire depuis 1880). »

    On mesure les températures avec des thermomètres depuis bien plus longtemps que cela, mais le GIEC ne veut pas prendre telles quells les mesures brutes telles que celles de Center England et Armagh qui remonte jusqu’à la fin des années 1600. Non il faut les torturer jusqu’à leur faire avouer ce qu’on veut.

    Pourquoi vouloir d’ailleurs reconstituer les températures jusqu’il y a 1000 ans ? Simplement parce que si l’Optimum médiéval a été aussi chaud que la fin du XXe siècle toute leur « pseudo-science » tombe à l’eau et fini les généreux crédits attribués à tout va à ces scientifiques incapables de faire de vraie science réfutable…

    Pourquoi ne pas tenir compte uniquement des relevés de température par satellites pour les dernières décennies ?

    Et cette température moyenne globale c’est une foutaise du point de vue de la physique. On ne peut pas moyenner des grandeurs intensives. Combien de fois faudra-t-il le répéter !

    Arrêtez de grâce de venir troller ici. Vous ne convaincrez personne.

  37. Manu95 Says:

    Vous ne nous apprenez rien.
    Voilà encore des milliers de dollars dépensés bêtement pour prouvez quoi, dites le moi? Et ce jet à haute performance n’est sûrement pas propulsé par l’énergie solaire. Il va donc ajouter des tonnes de CO² à une atmosphère qui en contiendrait déjà trop.

    Heureusement que le ridicule ne tue plus…

  38. Laurent Berthod Says:

    Quel aveu !

  39. MichelLN35 Says:

    Avez-vous vu ce qui se passe sur WUWT à propos de cette traversée du Rubicon que les carbocentristes du NSIDC refusent en dépit de l’évidence. La moyenne de l’extension et l’épaisseur des glaces arctique depuis 1979 a bien été franchie.

    Dans le même ordre d’idée, la pétition Masson-Delmotte est venue à point nommé pour obscurcir, sa mise en cause personnelle assez grave dans le « get rid of » la période chaude du moyen age. Elle voulait cacher les résultats de Law Dome qui ne faisaitent que confirmer ceux de GRIP qui ont été bien rappelés récemment : http://www.foresight.org/nanodot/?p=3553.

    Dans sa conférence de Rennes sur le nouveau forage NEEM du Groenland elle avait prétendu déjà qu’Allègre mentait à propos du Groenland vert alors qu’il y avait de la glace puisqu’elle y faisait un forage. Affirmation parfaitement spécieuse puisque les archéologues retrouvent les trace de l’habitat des vikings sous la glace qui recule sous l’effet du réchauffement récent.

    Comme son forage, comme le précédent, GRIP, ne peut que montrer que depuis environ 12000 ans la température baisse, mais qu’il faisait beaucoup plus chaud vers l’an 1000 que maintenant et que en Antarctique à Lawdome, là où maintenant l’enneigement est de 1.5m par an environ, permettant, contrairement à Vostok (1m/17ans) d’avoir une résolution semblable à celle du Groenland, il est désormais impossible de supprimer l’optimum médiéval sur l’ensemble du globe.

    Le climategate britanique a été évident pour tous et discrédite les principaux laboratoires utilisant la dendrochronologie, il reste cependant beaucoup à faire pour les glaciologues et là ce sont essentiellement les labos français qui sont en cause.

    Pour ceux qui possèdent « l’Antarctique » 1997 de C Lorius et R Gendron, Dominos Flammarion, allez donc voir le graphique p 54 et compter les marque de 10000 ans entre 0 et 50000 ans !!! Edifiant et ancien. Le mensonge est flagrant, il ne s’agit pas, à mon avis, d’une erreur de typographie.

  40. Marco33 Says:

    « puisque les archéologues retrouvent les trace de l’habitat des vikings sous la glace qui recule sous l’effet du réchauffement récent. » : il faudrait des références.

  41. MichelLN35 Says:

    A Marco33, voici le site d’où j’ai tiré une très jolie peinture de reconstitution d’un paysage d’après l’archéologie que j’utilise dans mon diaporama.
    http://www.expressnews.ualberta.ca/article.cfm?id=776

  42. Marco33 Says:

    Merci MichelLN35 !
    Je me constitue une petite bibliothèque perso, cela permet d’argumenter avec force grâce aux références.

  43. araucan Says:

    @micheL35

    pour suivre la banquise arctique, le mieux c’est là
    http://www.ijis.iarc.uaf.edu/en/home/seaice_extent.htm

    « Dans sa conférence de Rennes sur le nouveau forage NEEM du Groenland elle avait prétendu déjà qu’Allègre mentait à propos du Groenland vert alors qu’il y avait de la glace puisqu’elle y faisait un forage. »

    Ce genre d’argument est totalement foireux de la part de MD. Vu l’épaisseur de la glace au Groenland, il est évident qu’elle n’a pas fondu même à l’optimum médiéval. Par contre la calotte a pu rétrécir sur les bords (et laisser des moraines lesquelles sont soit sous les glaces maintenant soit remaniées par les moraines du présent RC soit sous les moraines actuelles) ….
    Cela n’empêche pas d’avoir une zone habitable au sud du Groenland, voire cultivable, car un effet certainement important est la température de l’eau de mer !(notamment en hiver …)

    Super la référence de l’article.

  44. Daniel Says:

    Extension de la glace artique.

    1) Je suis absolument contre le catastrophisme
    2) Je ne crois pas qu’il soit possible d’extrapoler des mesures, surtout sur des longues périodes
    3) Je comprends que des évenements favorables à une opinion soit mis en avant
    4) J’aimerais que Skifall (par ailleurs toutafait intéressant) ne tombe pas dans les défauts qu’il dénonce, à savoir la sélection des mesures à mettre en évidence
    Le nsidc publie des surfaces de glaces arctiques. Les graphiques présentés se limitent à 2002. Le lien http://nsidc.org/arcticseaicenews/index.html duquel est tiré les graphiques de surfaces de glaces présente également quelques écrans plus bas l’évolution depuis 1978 et montre bien une tendance à la baisse. Je ne pense pas que les fluctuations rapides signifient quelque chose. Il me semble dès lors tout aussi inconséquent de crier à la disparition des glaces polaires que de crier victoire en cas de regain. Quoique ce triomphalisme soit compréhensible dans l’atmosphère de dénigrement automatique venant des tenants du GIEC, s’il vous plair, ne tombez pas dans leurs défauts au risque de vous décrédibiser.

  45. Marot Says:

    Daniel
    «J’aimerais que Skyfall ne tombe pas dans les défauts qu’il dénonce»

    Que vous mettiez en garde ceux des forumeurs qui tombent dans ce travers, vous avez bien raison, mais vous ne pouvez pas mettre en cause un site où la modération est plus que légère.

  46. Araucan Says:

    @daniel,

    Notez, je vous prie, le « à suivre » après le texte : peut-être prête-t-il à confusion, mais dans mon esprit lorsque je l’ai écrit, il s’agissait de laisser les choses ouvertes, car j’évite ce genre de prédictions sur la glace, le temps et le climat : c’est déjà assez difficile de comprendre ce qui s’est passé !
    Disons que j’aime bien lorsque la nature justement ne se comporte pas tout à fait comme d’habitude (ce qui semblait être le cas pour la glace arctique à cette date et sur ce graphique) mais rien ne me permet de dire comment cela va se poursuivre. Et puis c’était le 1er avril !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :