Greenpeace fait marche arrière

by

Le billet publié par Greenpeace qui constituait en des termes à peine voilés un appel à la violence (voir la traduction ici) a finalement été retiré hier (mais reste accessible par « souci de transparence »). Ananth, directeur du programme international de Greenpeace, explique ceci à l’endroit du texte controversé :

Il est très facile de mal interpréter ces propos, de les sortir de leur contexte et de suggérer qu’ils impliquent des choses sans rapport avec nos pratiques de désobéissance civile – celles-ci étant le vrai sujet du billet. Quiconque connaît Gene sait que c’est un gars parfaitement pacifique. (…)

Nous nous sommes trompés, cette fois-ci, il n’y a aucun doute. Au nom de l’organisation, je déclare que je suis désolé. L’action pacifique est au cœur même de notre action, et toute manière de parler qui ne ferait même que suggérer le contraire est quelque chose que nous ne pouvons accepter. (…)

Le débat sur le changement climatique se caractérise souvent par plus de chaleur que de lumière, pour cette raison, nous devons tous faire attention à la manière dont nous nous exprimons.

Des excuses un rien alambiquées certes – c’est la loi du genre. Toujours est-il que je fais pleinement mien le dernier paragraphe cité ci-dessus. Je suis donc d’autant plus fondé à regretter le paragraphe qui vient juste après :

Bien sûr, la brigade anti-science sur internet s’est emparée du billet de Gene pour l’utiliser (et l’utilisera encore, et encore et encore), séparé de son contexte – ainsi procèdent les contradicteurs du climat.

(Dans l’original : « Of course the anti-science brigade on the web has seized on the line in Gene’s post and run with it (and will run and run and run), taken it out of context and run with it some more – it’s what the climate contrarians exist to do. »)

Malgré cela, reconnaissons à Greenpeace qu’ils font là amende honorable. Puissions-nous tous en prendre de la graine et nous en inspirer le moment venu.

Publicités

35 Réponses to “Greenpeace fait marche arrière”

  1. Laurent Berthod Says:

    Ils ne font amende « honorable » que parce qu’ils ont constaté que cela les dessert. Greenpisse est une organisation sinon terroriste, au moins de voyous. La désobéissance civile ne se justifie que dans un régime dictatorial ou totalitaire, pas en démocratie. Tiens, d’ailleurs, c’est bizarre, on ne voit guère d’actions « non violentes » de Greenpisse en Chine ou même en Russie. Probablement les démocraties sont trop bonnes mères, ou bonnes poires, plutôt ! Areva aurait décidé d’aller en justice pour faire condamner les actions du genre de celles de ce jour sur le site du Tricastin, opposant la vie des militants à l’envoi légal et contractuel de déchets nucléaires en Russie. Areva a bien raison.

  2. Abder Says:

    Une contre-attaque ! Je viens de recevoir un document pdf de 57 pages, énumérant 270 erreurs dans le livre de Claude Allègre, avec commentaires! Je viens de chercher, apparemment il n’est pas encore mis en ligne, je ne sais pas comment le communiquer pour ceux qui le désirent… Le document est sans nom, sans auteur (s), sans date…

  3. Manu95 Says:

    @Abder

    Vous pouvez déposer ce fichier sur un hébergeur en ligne tel que Free

    Free http://dl.free.fr/ (illimité – Taille max. par fichier : Web: 1Go / FTP: 10Go)
    Free (idem, sans utilisation de javascript/ajax) http://dl.free.fr/index_nojs.pl
    Durée de rétention : 30 jours sans téléchargement.

    Il suffira de nous communique ensuite le lien vers le fichier.

    Merci d’avance,

  4. Abder Says:

    @ Manu95
    Merci, c’est fait : http://dl.free.fr/oIyvfCzul

  5. Marot Says:

    @Manu95
    Après un premier coup d’oeil sur le fichier, il ne m’est venu qu’un mot :

    pinaillage.

    Les toutes premières « erreurs » :
    ce ne sont pas des prévisions mais des « projections » !
    ce n’est pas 2° en un siècle mais de 1,1 à 2,9 et y en a même des qui disent 6,4°

    La dernière est une volée de bois pour avoir écrit CO2 supercritique au lieu de « solide ».

    pauvres mouches !

  6. thierry_st_malo Says:

    Pousser à la désobéissance civile des gens comme les écolos purs et durs dont on connaît la tendance à la « sainteté auto-proclamée » ( self-righteousness ), c’est les pousser à l’écolo-terrorisme, et Gene ne s’en cache pas.

  7. Marco33 Says:

    Désolé Benoît, mais sur ce dernier point, je ne suis pas d’accord (« amende honorable ») :
    Il s’agit d’un repli tactique suite au fait qu’ils n’avaient pas (ou mal) analysés les réactions de leurs adversaires. Pire qu’un lapsus, ce manque d’empathie dévoile les vrais sentiments de Greenpeace.
    Je pense même qu’une analyse politique de ce qui vient de se passer mériterait une large publicité!

  8. Eviv Bulgroz Says:

     » Of course the anti-science brigade »

    Ce qui est amusant c’est qu’une ONG prétende posséder la « science ».

    Je sais bien qu’il y a une confusion terrible et terrifiante entre « science » et « savoir » ou « scientifique  » et « expert » (Tom Roud inside) mais quand même.

    Plutôt que d’expliquer l’objet scientifique, le doute, la lente progression incertaine, on a tendance à justifier notre pratique par de l’utilitarisme : on va guérir votre cancer, sauver la planète, raser gratis. C’est une première pente dangereuse.

    Qui induit la deuxième : puisque la science est utile et dit le vrai, elle doit servir de base au discours politique. Des machins comme ATTAC se sont dotés de « Conseil Scientifique », n’importe quelle groupe de pression commet des experts chargés de donner le bonne parole scientifique. Ca craint !

    Je ne voudrais pas employer de gros mots (totalitarisme etc.) mais il me semble important de lutter contre ces discours empreint d’absolu. En tant que « citoyen », c’est extrêmement dangereux de ne plus reconnaitre la complexité et justifie effectivement alors pleinement le recours à toute méthode (terrorisme, guerilla etc.). En tant que scientifique ensuite : nous ne sommes pas un nouveau clergé et ne pouvons qu’enseigner rigueur et doute …

  9. RDEURO Says:

    @Abder
    1/ En gros, le modèle du GIEC est la référence et « incontestable » alors qu’il ne correspond plus à la réalité des faits réels et non extrapolés.
    2/ Seul les données et mesures depuis 1960 servent de référence et on met dans les oubliettes tout le passé…

    Il est aussi demandé d’une certaine manière de prouver que les « fantôme n’existent pas ! » pour reprendre une phrase « culte ».

  10. Murps Says:

    Remarquable article dites-donc !
    En tout cas, voila un esprit libre et contestataire…

    Ca confirme mon point de vues sur beaucoup d’ONG : ni scientifiques, ni démocratiques. Elles sont de plus les idiots utiles de nombreux autres groupes de pression.
    Qu’elles se transforment en partis politiques, que les choses deviennent claires !

  11. araucan Says:

    @abder, mizaël,

    Je mets vos liens dans dans Glané dans les actualités !

    @Eviv B
    Vous mettez le doigt sur deux aspects importants !

  12. Patrick Says:

    Il est important de rappeler que Greenpeace est une OND, c’ est à dire une Organisation Non Démocratique.
    Malgré cela elle a des appuis importants dans les lieux de pouvoirs comme la magistrature ou la presse. Il faut dire qu’ elle a toujours eu comme moyen d’ action l’ infiltration des écoles (de journalisme, de magistrature comme de la République).
    Il me semble opportun d’ utiliser le terme OND et non ONG.
    Une autre organisation, le WWF, a comme cofondateur un personnage qui est également à l’ origine du club Bildenberg qui est, comme ces OND, une organisation qui combat la démocratie et le droit des peuples à disposer d’ eux-mêmes.
    L’ expression OND se suffit à elle-même. La déclaration belliqueuse de ce (ir)responsable de greenpeace l’ illustre parfaitement.

  13. Marco33 Says:

    @ Patrick : excellent, c’est dorénavant ainsi que je les nommerai.
    OND !

  14. Williams Says:

    @Manu95 et Maro,

    Deja les 2 erreurs citées dans ce fichier PDF sont vraiement exagerées car les predictions de la monté des temperatures dependent des modeles de 1 a 6°C http://s2.e-monsite.com/2009/11/30/08/resize_550_550//Rechauffement-de-la-terre-GIEC-2007.jpg . Et donc on parle le plus souvent d’environs 2°C comme l’a fait Claude Allegre.
    Ca montre comment la personne qui a envoyé ce fichier PDF cherche a faire croire que Claude Allegre dit faux, qu’il ment… alors que c’est lui ! !
    Puis « explorer les conséquences sur le climat de scénarios » c’est predire l’evolution du climat.

    Williams

  15. Williams Says:

    J’oublié de dire que concernant ce fichier PDF je n’ai pu voir que la 1ere page comme si on ne pouvais pas bien l’ouvrir meme apres 3 reprises.

    Williams

  16. Manu95 Says:

    @Williams,

    Je soupçonne un problème lors du téléchargement.
    Le fichier pèse 1.95 Mo et s’ouvre chez moi sans problème.

  17. plombier Says:

    Quand Greenpeace recule face aux climato-sceptiques .

    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2010/04/07/quand-greenpeace-recule-face-aux-climato-sceptiques/

    Le document pdf de 57 pages, énumérant 270 erreurs dans le livre de Claude Allègre, c’est le brouillon pour le débat à l’Académie des Sciences ?

  18. Marco33 Says:

    @ plombier :
    Mon commentaire sur leur site :
    « Quand je lis encore et encore ces arguments éculés et usés jusqu’à la corde : « financement et lobbying de grands groupes financiers/pétroliers/industriels », et autres joyeusetés risibles, je me dis qu’il y a visiblement un problème d’ordre cognitif chez certains……
    Donc, le GIEC serait écolo-sceptique, Al Gore, Hulot, YAB, et tant d’autres, de parfaits inconnus à peine financés par de malheureuses tombola de village…. « Une vérité qui dérange », « Home » et autres films amateurs diffusés confidentiellement sur de rares plate-formes internet inconnues du grand public…..
    Je continue ?
    Les bourses carbones ne sont que des appendices organiques externes soumis à de vives températures? Et bien sûr, seule de petites coopératives dites « progressistes » du Larzac y ont investi leurs quelques euros ……
    Quelle bande de malheureux vous faites !
    Sans compter ce foutu climat qui n’ose pas se conformer aux modèles depuis 10 ans!!!!! »

  19. Abder Says:

    @Plombier
    @araucan
    Apparemment, ce document n’était pas final; je l’ai reçu comme « argument de défense » de la part d’un collègue climatologue, alarmiste prônant l’apocalypse, avec qui je tiens souvent d’âpres discussions sur le présumé RCA. Il s’agirait probablement d’un document encore confidentiel (pour concertation?) réservé aux disciples du St Giec, ce qui expliquerait son anonymat et sa diffusion restreinte. Quoi qu’il en soit, il est à comparer avec une éventuelle version finale qui ne tardera pas à s’être officiellement pondue.

  20. plombier Says:

    @ Marco33

    Vous pouvez lire les deux que j’ai posté ,le premier sur Patrick Moore dirigeant et co-fondateur de Greenpeace , critique virulent de l’organisation.Depuis son départ de Greenpeace, il fonda sa propre organisation, Greenspirit. Etc
    Le second adressé a un certain julien qui évoque le consensus de milliers de savant dans le rapport de 3500 pages du rapport du Giec :
    Selon Martin Beniston Vice-président du Giec entre 1992 et 1997, professeur à l’Université de Genève qui participera sans doute à la rédaction d’un ou deux chapitres du prochain rapport du Giec, prévu dans quatre ans.
    ” Le consensus évoqué au sujet du Giec se situe sur un autre plan. Pour que ses rapports soient ratifiés par les gouvernements, ces derniers doivent se mettre d’accord sur la terminologie et la formulation des conclusions. Un processus assez ardu. Mais il ne s’agit pas d’un consensus scientifique. Sur le plan scientifique, le débat a bien lieu.”
    http://www.swissinfo.ch/fre/dossiers/changement_climatique/actualites/L_essentiel:_maintenir_la_pression_sur_les_decideurs.html?cid=8291138
    Les milliers de page du rapport du Giec c’est trente pour cent concernent la science climatique, et le reste des recommandations de nature politique, qui n’ont rien à voir avec la science.

  21. araucan Says:

    @abder

    C’est noté !

  22. thierry_st_malo Says:

    Une fois de plus mes commentaires sont filtrés : faut-il vraiment que je quitte ce blog ? C’est pourtant moi qui ai signalé la chose, il me semble §

  23. araucan Says:

    @TSM

    Désolé, je ne sais pas ce qui se passe avec le filtre dans votre cas mais je n’ai pas de commentaire à votre nom de visible en attente.
    Aviez-vous mis des liens ?

  24. thierry_st_malo Says:

    Bon Dieu, je deviens parano !
    @Admin : Excusez-moi, je vous en prie ; je n’ai pas retrouvé mon truc dans tout ce flot de commentaires. Il faut dire que j’ai été expulsé du blog du Figaro pour avoir été « agressif » envers GreenPeace.
    Vous vous souvenez de la fois où les « gentils écolos » sont descendus en corde à noeuds dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale pour intimider les députés en séance ( je ne les admire pas beaucoup, mais bon ; c’est tout ce que nous avons comme démocratie :-; ). J’avais osé dire qu’on n’avait pas vu ça depuis la Terreur, ce qui est vrai. Ce qui est toujours vrai.

  25. Murps Says:

    « Il faut dire que j’ai été expulsé du blog du Figaro pour avoir été « agressif » envers GreenPeace. »

    Vous avez dit des choses exactes sur Greenpeace, ça doit être cela.
    Mais effectivement, on a pas vu la chambre envahie par des manifestants depuis la Terreur.
    Quelqu’un peut confirmer ? Un historien ?

  26. Argus Says:

    @Benoît;
    Tu as raison : Greenpeace fait machine arrière. Il faut comprendre que Greenpeace reçoit un très grand nombre de donations de braves gens et d’institutions qui n’apprécient certainement pas cette sortie :
    ____________________________________
    « Mais si vous faites partie de ceux qui ont passé leur vie à empêcher l’adoption des lois sur le climat, subventionné une science dévoyée, alimenté des débats spécieux autour de mauvaises solutions et transformé des gouvernements élus démocratiquement en pantins, alors écoutez bien ceci :

    Nous savons qui vous êtes. Nous savons où vous vivez. Nous savons où vous travaillez.

    Et nous sommes nombreux, alors que vous êtes peu. »
    ________________________________________________

    Que j’ai beau replacer dans son contexte et retourner dans tous les sens, mais qui apparaît, à l’évidence, être une grave menace non déguisée, vis à vis des opposants….Les mots ont un sens. Et dans ce cas, c’est tout à fait explicite. Et je ne vois pas le rapport avec la désobéissance civile. On ne dit pas ça à quelqu’un auquel on veut désobéir « civilement ».

    A mon avis, c’est une faute impardonnable d’un illuminé de Greenpeace mis hors de lui par l’évolution des mentalités (notamment aux USA, en UK et en allemagne) quoiqu’en dise la direction. On comprend leur énervement comme celui de la bande des XIII chez nous, mais là, ils ont vraiment dépassé les bornes.
    Ce qui est dit est dit.

    Avez vous vu la blague dans le Canard (qui n’est pas tendre avec Allègre) ?
    Le ministre reçoit les XIII et leur demande, à propos d’Allègre : Que voulez vous ? Une garde à vue ou un internement psychiatrique ?

  27. JG2433 Says:

    Coup d’État de Bonaparte, 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799) :

    Par ses ordres, le palais des Cinq-Cents (Palais Bourbon), entre autres, est occupé par des hommes placés sous le commandement du général Lannes.

    Est-ce que cet épisode historique compte comme un envahissement ?

  28. laterjuju Says:

    Palais Bourbon: 18 brumaire… une armée de 10000 homme… Un coup d’Etat…

    Palais Bourbon: 2decembre 2009… une dizaine d’activistes pacifistes… une action médiatique…

    Vous n’avez pas un petit peu l’impression de sombrer dans la démesure et de vous bourrer le mout entre vous ??

  29. Argus Says:

    @laterjuju

    C’est vrai. Il ne faut rien exagérer. C’était juste un rappel historique.

    Je pense que la discussion portait sur le fait que l’enceinte de l’hémicycle avait été respectée pendant plus de 200 ans…même pendant les périodes les plus troublées, et même par les porteurs des revendications les plus justifiées.

  30. thierry_st_malo Says:

    @laterjuju:
    Ce qui m’embête c’est le principe, pas le nombre. Quant aux « activistes pacifistes », hein… Bonjour à Gene !

  31. thierry_st_malo Says:

    @Laterjuju :
    J’oubliais : le « Bonjour à Gene ! », on va vous le ressortir aussi longtemps que GreenPeace existera.

  32. Williams Says:

    Comme on peut voir dans se sondage http://actu.orange.fr/environnement/avenir/ il y a 2 fois plus de personnes qui sont du meme avis de Claude Allègre que se qui ne le sont pas.

    Williams

  33. araucan Says:

    Voilà ce que cela donne à 20h50 aujourd’hui
    https://lemytheclimatique.files.wordpress.com/2010/04/sondageenligne.pdf
    Sondage Orange

  34. Jayne Says:

    « Aujourd’hui, les populations du Sud paient un lourd tribut à une vision partiale et catastrophisme, qui sanctifie la nature au détriment des hommes. Les ONG d’environnement ont joué un rôle déterminant dans cette distorsion, imposant peu à peu leur position… »

    Pas du tout, mais alors pas du tout d’accord!!
    (et pourtant je n’aime pas vraiment les ONG; pour d’autres raisons que vous sûrement, mais aussi parce qu’elles « jouent un rôle déterminant » dans le formatage de l’opinion…)

    Qui sont « les populations du Sud » au nom des quelles vous tout autant que les ONG prétendez parlez?!
    Demandez aux populations de la forêt Lacandonia du Chiapas dont on vient de brûler les maisons et les cultures pour implanter une monoculture de palmier (pour agrocarburant); demandez aux Mapuches de Salina Grande qui subissent l’exploitation de gaz et de pétrole, qui s’entendent dire qu’il n’y a pas de problème de pollution puisque leur région est « inhabitée »; demandez aux habitants d’Amazonie, à tant d’autres…

    et bonne soirée!

  35. araucan Says:

    @jayne

    Je suppose que vous faites référence à l’article de Sylvie Brunel dans Sciences Humaines . Je remets le lien
    http://www.scienceshumaines.com/-0adeveloppement-durable–le-lobbying-des-ong-0a_fr_11619.html
    Mizaël citait le début de cet article
    1) je ne vois pas dans cette discussion de référence aux populations du Sud autre que cette citation
    2) Voici un autre extrait de l’article
    « Mais le discours accusant les populations pauvres est largement tenu par les gouvernements du Sud eux-mêmes, qui se gardent bien d’évoquer la responsabilité des accords qu’ils ont passés avec les sociétés forestières, les usines de pâtes à papier, ou les grandes opérations de colonisation foncière menées par leurs propres élites (par exemple pour étendre l’élevage bovin) dont M.-C. Smouts montre qu’elles sont les premières responsables de la déforestation. Ce discours permet de légitimer les politiques de répression, de déplacements forcés, d’exclusion des populations rurales, la question de l’accès au foncier devenant de plus en plus tendue en raison de la croissance démographique, de l’extension des villes, du cadastrage des terres, des heurts entre la persistance des droits coutumiers et l’appropriation privée ou étatique des terres, des visées des élites citadines sur la terre. Et en même temps, au nom du même exotisme qui conduit à sanctuariser les éléphants, on encense la sagesse ancestrale des minorités indigènes qui, elles, ne sont plus dangereuses puisque quasi disparues après l’élimination systématique dont elles ont été victimes au temps de la conquête : Indiens yanomamis, Aborigènes australiens, Masaïs kenyans… sont incités à exhiber des « traditions » figées, en réalité recréées et reconstituées pour les riches touristes blancs occidentaux, alors qu’eux aussi aspirent pour la plupart à la même modernité et au même confort que tous les autres peuples du monde. Le Dogon est incité à enlever ses Nike avant de revêtir son masque, le Yanomami ou le Kayapo à dissimuler la parabole qu’il a installée sur sa case, le Masaï à cacher son portable dans son étui pénien. « L’homme est toléré s’il se conforme au fantasme du bon sauvage », écrit G. Rossi. « Et les zones ?protégées? le sont des indigènes, pas des touristes, ni des riches chasseurs. » On assiste ainsi, sous l’emprise de la mondialisation anglo-saxonne et du développement du tourisme de masse, à une disneylandisation des cultures dites « ancestrales » comme de la nature dite « sauvage », réputées toutes deux sages et bienveillantes. »

    Avant d’accuser, merci de lire !
    (Et je le trouve très bien cet article en plus !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :