Débat sur Arte

by

L’édition de lundi prochain (26 novembre) de l’émission « 28 Minutes » sur Arte aura pour thème la conférence de Doha qui, comme les lecteurs de Skyfall le savent (mais comme la plupart des autres l’ignorent inévitablement, au vu du peu de cas qui en est fait dans la presse), est la dix-huitième Conférence des Parties (COP 18) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui s’ouvre précisément lundi 26. L’émission, qui sera diffusée à 20h05, réunira Bettina Laville (présidente du Mouvement Vraiment Durable), Alain Lipietz (Europe-Écologie – Les Verts) et moi-même.

Publicités

20 Réponses to “Débat sur Arte”

  1. jipebe29 Says:

    Et c’est la première fois que le GIEC n’est pas invité, au grand dam de son Président, Rajendra Pachauri.

    L’AIE (Agence Internationale de l’Energie) prévoit pour 2035 au plus 14% de Renouvelable (mais plus vraisemblablement 12%) dont 2% de solaire et d’éolien, et 12% d’hydraulique et biomasse. Le GIEC, dans son dernier rapport sur les ER, prévoit pour 2030, en se basant sur son 164ème scénario, 43% d’ER, ce qui est complètement irréaliste. On comprend mieux l’origine de ce 164ème scénario lorsque l’on sait que la personne qui l’a élaboré est le Dr Sven Teske, notoirement connu pour être « coordinateur international de Greenpeace pour les questions climatiques ». Non seulement Sven Teske est un membre éminent de Greenpeace, mais il est aussi un représentant patenté du lobby de l’industrie photovoltaïque, au nom de laquelle il défend le principe des subventions à cette source d’énergie, pour le moment éminemment non compétitive. Peut-être est-ce pour ces outrances que le GIEC n’est, pour la première fois, pas invité au COP18.
    http://www.thegwpf.org/wanted-ipcc-invited-climate-summit/

  2. jipebe29 Says:

    Avec deux carbocentristes face à vous, cela risque d’être assez ardu. Je vous dis donc le « mot de Cambronne ».

  3. the fritz Says:

    Lipiez vient de sortir un bouquin, l’avez vous lu ? qu’on y apprend-on ?

  4. JG2433 Says:

    Comme nombre de sceptiques, je serais à l’écoute de l’émission de ce soir. Magnétoscope « ON » – pour plus de sécurité.

    Et… mot de Cambronne à la puissance n !

  5. Paul Aubrin Says:

    Elisabeth Quin s’est bien arrangée pour ne pas vous donner la parole au delà du strict minimum, et surtout pas le droit de réponde. A la fin de l’émission, on la voit discuter de connivence avec Alain Lipietz. Un traquenard.

  6. Le Calvez Says:

    Il y a eu un débat Ah bon ? Pas vraiment et c’est ce qui m’a mis la puce à l’oreille face aux deux gros poids lourds de l’écologiquement correct… En bref Mr Rittaud n’a quasiment pas pu s’exprimer ! C’est ce qui me donne envie d’acheter son bouquin à cet homme !

  7. JG2433 Says:

    Merci à vous pour votre prestation d’hier soir.
    À l’évidence, le format trop restreint de cette émission ne vous permettait pas vraiment de développer vos arguments. Néanmoins, en peu de temps et peu de mots, vous avez su en avancer quelques uns… qui n’ont pas eu l’heur de plaire – en particulier à l’injurieux A. Lipietz.

  8. boileau Says:

    Je viens de regarder l’émission, débat intéressant mais déséquilibré
    ; surtout grosse malhonneté journalistique: d’abord 1 contre 2 puis temps de parole non correctement partagé. Ceci écrit, bravo à M.Rittaud qui a su dire l’essentiel dans ces conditions difficiles.

  9. jipebe29 Says:

    Les 2 carbocentristes patentés, Bettina Laville et Alain Lipietz, ont fait, comme prévu, du psittacisme GIECquien. tout-à-fait classique. Dommage que Benoît ait eu si peu de temps de parole, même s’il a pu planter quelques banderilles….

  10. Du Says:

    Bonjour,

    J’aurai aimé, si vous en aviez le temps, une opinion sur un article du journal Le Télégramme de Brest, qui représente bien la nouvelle religion en cours d’édification. J’aurais aimé un contre argumentaire, même très court :

    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/climat-de-nouveaux-records-de-chaleur-atteints-en-2012-28-11-2012-1923673.php

    « Climat. De nouveaux records de chaleur atteints en 2012

    28 novembre 2012 à 13h27 – Réagir à cet article

    Pas d’accalmie sur le front du réchauffement climatique : des phénomènes extrêmes sont survenus partout dans le monde en 2012, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM). L’hémisphère Nord a été particulièrement touché, avec de très nombreux records de chaleur, une fonte exceptionnelle de la banquise arctique, mais aussi des périodes de froid extrême.

    « La variabilité naturelle du climat est due à des phénomènes comme El Niño et La Niña qui ont une incidence sur les températures et les précipitations aux échelles saisonnières et annuelles mais ne remettent pas en cause la tendance générale au réchauffement sur le long terme imputable aux changements climatiques anthropiques », soit ceux qui sont liés à l’action humaine, affirme le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud, dans sa déclaration annuelle sur le climat.

    Plus 0,45°C à la surface du globe par rapport à 1961-1990
    Les années 2001 à 2011 font ainsi partie des plus chaudes jamais enregistrées. Et, a priori, 2012 ne fera pas exception : la période janvier-octobre 2012 se classe ainsi « au 9e rang des plus chaudes jamais observées depuis le début des relevés en 1850 », selon l’OMM. La température moyenne à la surface du globe (terres émergées et océans confondus) pour cette période présente une anomalie estimée à environ 0,45° Celsius au-dessus de la normale calculée pour les années 1961 à 1990 (14,2° Celsius).

    Banquise de l’Arctique : près de 12 millions de km² perdus en sept mois
    Conséquence de ce réchauffement climatique : la taille de la banquise de l’Arctique n’a jamais été aussi réduite, depuis le début des observations par satellite.
    Elle a perdu quelque 11,83 millions de km² entre mars et septembre. « La banquise a fondu cette année à un rythme alarmant qui met en lumière les profonds bouleversements survenant dans les océans et la biosphère », s’inquiète M. Jarraud.

    Gaz à effet de serre : encore des niveaux records
    Son constat est sans appel: « le climat évolue sous nos yeux et continuera de le faire à cause des gaz à effet de serre dont la concentration dans l’atmosphère ne cesse d’augmenter, atteignant une fois encore des niveaux records ».

    190 pays réunis à Doha
    Cette alerte de l’ONU intervient alors que les diplomates de plus de 190 pays sont réunis depuis lundi (jusqu’au 7 décembre) à Doha pour le grand rendez-vous climat annuel qui devra décider de l’avenir du protocole de Kyoto et esquisser les bases d’un vaste accord prévu en 2015, auquel participeraient cette fois-ci tous les grands pollueurs de la planète.

    Vagues de chaleur, sécheresses, inondations, ouragans…
    Et ça chauffe : des températures supérieures à la moyenne ont été enregistrées sur la majeure partie de la planète, plus particulièrement en Amérique du Nord (à l’exception de l’Alaska), en Europe méridionale, dans l’ouest et le centre de la Russie et dans le nord-ouest de l’Asie.

    Ces vagues de chaleur ont provoqué de nombreuses sécheresses, mais aussi des inondations en raison des fortes pluies provoquées par une atmosphère plus chaude donc plus humide.
    En outre, le bassin de l’Atlantique a connu pour la troisième année consécutive une période des ouragans plus active que la normale, avec 19 tempêtes dont 10 ouragan dont Sandy. L’Asie orientale a aussi été frappée par de puissants typhons, déversant des pluies torrentielles.

    Un début d’année glacial
    L’année 2012 aura été aussi marquée par des chutes de neige et un froid extrême de fin janvier à mi-février, notamment en Russie et en Europe, avec des températures inférieures allant jusqu’à -50° Celsius.

  11. jipebe29 Says:

    Bonsoir! Voici mes commentaires.

    Que de désinformation !….

    1) Tglobale est stable depuis 1997, donc aucun événement extrême ne peut être imputé au RC, puisque, comme dirait ce bon Monsieur de La Palisse, il n’y en a plus depuis 16 ans.

    2) Le GIEC, comme l’establishment climatique, ne connaît pas la cause d’El Nino : il ne sait pas pourquoi et comment El Nino apparaît, et il le considère comme un processus naturel, aux multiples conséquences sur les précipitations et les températures. Or, comme l’a observé le climatologue Marcel Leroux, il est une conséquence de températures plus froides au Pôle Nord, qui génèrent des AMP plus puissants et plus fréquents dans le Pacifique. Voir :
    http://www.biokurs.de/treibhaus/180CO2/Echanges-meridiens-Chang-clim.pdf

    3) « Plus 0,45°C à la surface du globe par rapport à 1961-1990 »
    Que de jésuitisme dans cette présentation ! On choisit judicieusement une période plus froide (1961-1979 fut une période de refroidissement – 1980-1990 fut un réchauffement – et hop, Tmoyenne sur la période est basse). Puis on occulte le plateau de T depuis 1997, et on dit que toute année de ce plateau est l’une des plus chaudes enregistrées (depuis 1880) et que l’écart est important par rapport à la moyenne faible sur la période de référence. Ainsi, l’OMM leurre le citoyen, en lui faisant croire, par ces acrobaties sémantiques, que T continue à augmenter, alors que c’est faux.
    http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset:-0.15/trend/plot/rss/from:1997/trend

    4) Certes, la banquise arctique a perdu de la superficie à la fin de chaque été boréal depuis le début des mesures, en 1979, avec une fonte particulièrement forte en 2007 et en 2012, mais les causes en sont à rechercher au niveau local. Pour 2007, deux explications sont possibles : des courants marins chauds qui remontent vers le Nord, et les Anticyclones Mobiles Polaires estivaux plus fréquents, ce qui augmente les retours vers le Pôle Nord d’air chaud du Sud. Pour 2012, la NASA a publié un communiqué qui explique que la fonte importante est due en grande partie à un cyclone intense qui s’est déroulé début août en zone arctique pendant 6 jours. La glace a été brisée et dispersée, et la fonte a ainsi rendue plus rapide. Mais la reconstruction hivernale observée est particulièrement rapide. Voici le communiqué de presse de la Nasa avec une animation vidéo.
    http://www.reuters.com/video/2012/09/21/reuters-tv-nasa-says-arctic-cyclone-played-key-role?videoId=237916780&videoChannel=118065

    5) Dans le même temps, la banquise australe est en constante augmentation à la fin de l’hiver, et la fonte estivale est limitée. Au total, la somme des 2 banquises est constantes (les saisons des 2 Pôles étant en opposition de phase, ce que l’un perd en été est gagné par l’autre qui se trouve en été).
    http://hockeyschtick.blogspot.fr/

    6) « le climat évolue sous nos yeux et continuera de le faire à cause des gaz à effet de serre dont la concentration dans l’atmosphère ne cesse d’augmenter, atteignant une fois encore des niveaux records ».
    On veut nous faire croire que seules nos émissions de CO2 font augmenter le taux total mesuré au Mauna Loa, et que T continue à augmenter. Or il n’y a aucune augmentation de T depuis 16 ans (voir lien paragraphe 1), et la part anthropique du CO2 est estimée à moins de 4%, donc « peanuts ».

    7) « …grands pollueurs de la planète… » Combien de fois faudra-t-il dire que le CO2 n’est PAS un polluant ? Il est nécessaire à la photosynthèse, donc à toute la chaîne de la biodiversité et à la vie de l’homo sapiens sapiens…
    8) « Vagues de chaleur, sécheresses, inondations, ouragans… »
    Bel exemple de « cherry picking » pour faire croire que le RC (qui n’existe plus, mais l’OMM se garde bien de le dire) est LA cause de tous les événements extrêmes observés. On oublie que, comme T est stable, s’il y a des canicules, il y a en contrepartie des secteurs de refroidissement….

  12. jipebe29 Says:

    Je vous joins une petite synthèse sur la problématique plimatique et les errances du GIEC. Si vous la voulez en format Word, demandez-le moi par courriel.

    http://citizenkane.fr/le-rechauffement-de-la-planete-est-un-mythe-dossier.html

  13. jipebe29 Says:

    @Du (addendum)
    9) Tous les météorologues/climatologues sont d’accord pour convenir que Sandy ne peut être lié au RC (j’ajoute que c’est normal, car ils savent que le RC a cessé depuis 1997, même s’ils le cachent…).

  14. jipebe29 Says:

    @ Du
    J’ai publié mon commentaire sur le site du Télégramme (et aussi d’autres commentaires sur le site Ouest France), sous mon pseudo jipebe29.

    Est-ce que ma réponse à votre demande vous convient? Voulez-vous autre chose?

    http://globservateur.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/11/28/climat-comment-le-rechauffement-pourrait-s-emballer.html?c

    Kenavo!

  15. nickrich Says:

    Lettre de M.Lipietz à ARTE, ( http://lipietz.net/spip.php?article2929 ), protestant contre le traquenard dans lequel il serait tombé et assimilant M.Riffaud à un criminel et à un négationniste de la Shoah !
    Une lecture qui vaut son pesant d’or.

  16. mdee94 Says:

    Trouvé aucun point d’entrée sauf ici.
    A propos du C dans l’air du Lundi de Pentecôte 2013.
    Je suppose que Mr.Rittaud connaît « L’imposture Verte », ouvrage déjà ancien (10-15 ans) qui décrit en détail le grand théâtre écolo qui se mettait alors en place.
    Question (obsédante): pourquoi les climato fanas ne réclament JAMAIS une limitation des naissances ?
    Question subsidiaire: pourquoi ne les met-on JAMAIS en face de cette contradiction démographique ?
    Question (tout aussi obsédante): à quoi riment les programmes de réduction de la consommation quand on sait que le prix croissant des énergies fossiles aboutira au même résultat (et sans doute plus vite).
    Question subsidiaire: pourquoi cet argument ne leur est JAMAIS opposé ?
    Dans le débat d’aujourd’hui, on a évoqué l’Europe, en avance sur le sujet (sans doute parce qu’en retard sur le plan industriel).
    Rifkin a publié dernièrement un livre, assez assommant de vanité satisfaite, où il détaille sa grande idée qui a reçu, dit-il, le meilleur accueil de la Commission de Bruxelles: l’internet de l’énergie.
    Chacun, à la fois producteur et consommateur, échange de l’énergie avec les autres comme on échange des mails.
    Mes très lointains souvenirs d’école me suggèrent que l’information est la modulation d’un courant +/- constant. Prétendre faire circuler de la puissance de la même manière me semble être une énormité.
    Dernière question: est-ce que je me trompe ?
    Si oui, comment pourrait-on faire ?
    Cordialement

  17. LOGon Says:

    Les interventions de Mr Rittaud dans le précédent C’est Dans l’Air m’ont particulièrement écœuré de par le sophisme et la malhonnêteté intellectuelle dont ce monsieur a fait preuve.
    Vous répétez sans cesse les mêmes arguments sans jamais entendre les réponses qui vous sont données.
    S’en prendre constamment à une discipline sans avoir la moindre formation en la matière est particulièrement effarant de bêtise et aussi extrêmement douteux. C’est une croisade de la stupidité crasse.

  18. LOGon Says:

    J’ajoute que vous semblez tous ici vous gargarisez d’une espèce de théorie du complot climatologique. Ça serait à se tordre de rire si ça n’était pas à ce point symptomatique d’un climat politique de plus en plus nauséabond en Europe.
    Vous m’écœurez .

  19. jipebe29 Says:

    @LOGon
    1) Au sein du GIEC il y a tout au plus une dizaine de climatologues, dont certains sont autoproclamés. Quant à l’expertise de Benoît Rittaud sur le climat, elle est significative. Il a démontré, notamment, que la courbe en crosse de hockey était fausse, pour des raisons de traitement statistique erroné (et là c’est son domaine de compétences) et pour des raisons de choix inapproprié de proxies. Si vous êtes capable de comprendre son analyse, lisez son ouvrage.

    2) Deux questions essentielles se posent:
    1) Le CO2 a-t-il un effet significatif sur Tglobale?
    2) L’augmentation constatée de l’accroissement du taux de CO2 est-il dû à nos émissions anthropiques ou à des processus naturels?
    Pour le point 1, deux publications de physiciens démontrent, en utilisant correctement les lois connues de la physique, que le CO2 a un effet non mesurable sur Tglobale: http://arxiv.org/pdf/0707.1161.pdf
    Pour le point 2, deux études montrent que l’augmentation du taux de CO2 a pour causes essentielles des processus naturels. Voir page 8 et suivantes : http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em

    3) Nous n’avons aucune solution acceptable pour remplacer les énergies fossiles et le nucléaire. La transition énergétique avec des EnR n’est pas une solution : http://dropcanvas.com/#SAn7p952RfNrCE

    4) Personne ne parle de complot. Il y a uniquement des convergences d’intérêts puissants pour défendre le dogme du RCA et ses navrantes conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité de nos entreprises.

    5) Tout ce Benoît Rittaud a dit dans C dans l’Air est exact et vérifiable. Par contre la position des autres invités a été dogmatique, car ils se sont refusés à prendre en compte les données d’observation gênantes pour le GIEC et ils ont fait comme si la Science avait parlé et que tout débat scientifique était sans intérêt. Ce sont eux qui n’ont pas voulu écouter les arguments de BR. Du reste les médias allemands et anglo-saxons font du rétropédalage en disant enfin, clairement, que Tglobale est stable depuis environ 17 ans. Mais en France, l’omerta perdure…

  20. Guillaume44 Says:

    Coucou les climatosceptiques !!!

    Alors, le RC d’origine humaine, la planète qui se réchauffe avéré…

    Pas trop la gueule de bois les cancres du climat ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :